Soigner les troubles alimentaires par le yoga et une approche holistique

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Audrey dit :

    Bonjour Klervi !
    J’ai trouvé ton article très intéressant, je souffre aussi de TCA, mais côté boulimie… Aurais-tu des pistes que je puisse étudier, concernant cette facette-ci à la lumière de l’Ayurvéda et de mon dosha (Kapha) ?
    Merci beaucoup !

    • Klervi dit :

      Bonjour Audrey !
      J’ai l’impression que nous sommes nombreuses à souffrir de TCA…
      J’espère que tu es bien entourée pour t’aider à faire face à ces problèmes.

      Selon l’Ayurveda, le dosha Kapha aura, effectivement, plus tendance à basculer du côté de la boulimie.
      Et si l’Ayurvedâ déconseille le jeûne, c’est le seul Dosha pour lequel il peut être conseillé.
      J’essaye de suivre un régime cétogène selon le protocole du Docteur Mercola. Et il vante constamment le jeûne par intermittence. Cela consiste à concentrer ses apports caloriques pendant une fenêtre de 8/10h et jeûner le reste du temps. En gros, on zappe soit le ptit dej, soit le repas du soir.
      Pour la boulimie, il est préférable de prendre un petit déjeuner solide et d’essayer de sauter le repas du soir (afin d’éviter les crises du soir).
      De plus, j’ai souvent lu que le dosha Kapha était plus sensible au gluten et aux produits laitiers, peut-être que ça vaudrait le coup d’essayer de les éviter quelques temps pour détecter une quelle conque sensibilité.
      Voici quelques pistes (en plus de l’EFT, d’apprendre à bien poser sa respiration avant de manger et d’en parler…), mais les TCA sont tellement complexes qu’il est nécessaire d’individualiser la thérapie à chacun.
      Le jeûne par intermittence peut être aussi à double tranchant et aggraver le problème suivant les personnes : c’est juste une idée qui peut valoir le coup de creuser (à tester avec prudence et voir si cela ne déclenchera pas plus de crises). Pour ma part, je sais que manger beaucoup d’acides gras me calme énormément. Mais, je ne pratique pas (encore) ce type de jeûne tant que je n’ai pas récupérer un peu de poids.

      Bref, j’espère que tout va s’arranger pour toi et surtout que tu es bien entourée par ta famille, tes amis et le personnel médical pour faire face à ces troubles.
      Je te souhaite bon courage et beaucoup de douceur pour surmonter ces épreuves !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.