Envolée vers la Lune des Semences

Dans le travail sur nous-même que nous faisons dans notre groupe Facebook, l’entrée dans le printemps est l’occasion de repenser nos habitudes. Guidés par l’excellent livre de James Clear « Atomic Habits« , nous avons mis en place un canevas pour que nos actes quotidiens – que nous faisons en pilote automatique – reviennent plus présents à notre conscience et nous élèvent vers une meilleure version de nous-même.

Cet article vous présente le travail qui a été fait tout au long de la lunaison de Mars, la Lune des Semences, pour ancrer des habitudes positives et se défaire de celles que nous considérons comme négatives.

Traditionnellement, la Lune des Semences marque la période idéale pour semer les graines des projets qui vont germer pleinement en été. La nature reverdit et  commence à prendre ses airs de printemps. Le temps est au renouveau et au retour de la vitalité. C’est un moment idéal pour accueillir de nouvelles expériences, que ce soit un changement d’emploi, un voyage ou une nouvelle activité. En cette période, mettez-votre attention sur la nouveauté et l’enclenchement d’un processus de changement qui verra vos désirs s’accomplir.

Voici les pratiques que nous avons mises en place en cette Lune des Semences :

1. Avoir des objectifs orientés vers son bien-être

Traditionnellement, en Nouvelle Lune, nous écrivons nos vœux lunaires. Cette première Lune du Printemps est placée sous le signe du Renouveau. C’est l’occasion de créer de bonnes habitudes et aussi, de mettre en place un canevas pour faciliter leur mise en place.

Ainsi, pour déterminer des objectifs, et afin d’en améliorer leur poursuite, il est intéressant de les écrire en ayant en tête de se faire un cadeau à soi-même plutôt qu’une obligation ou une case à cocher à tout prix.

Ainsi :

 1. Ils auront du sens à être atteints et seront reliés à votre essence profonde, en alignement avec vos valeurs.

2. Ils vous seront propres et non dictés par les autres, que ce soit pour leur plaire ou pour avoir leur approbation.

3. Ils vous accorderont la possibilité d’être imparfait, de composer avec l’inattendu.

4. Ils vous feront vous sentir en vie avec une montée d’adrénaline, même s’ils pourront parfois vous faire peur.

5. Ils réapparaitront constamment dans votre vie, comme des semences jetées au vent pour vous montrer votre chemin.

2. Trouver ses alliés et ses modèles

Pour progresser et continuer d’avancer en cas de doutes, de moments difficiles…, avoir des personnes sur lesquelles compter est un gage de succès.

C’est pourquoi faire la liste de ses alliés est une pratique très bénéfique. Ces personnes sont :

  • les personnes sur lesquelles compter, avec qui on se sent en confiance pour parler de ses projets, de ses doutes, de ses peurs, de ses réussites… Celles qui sauront vous épauler et vous écouter.

Mais aussi, afin de se donner un cap à tenir, il est aussi intéressant de faire la liste de ses modèles :

  • les personnes qui inspirent, qui motivent : des modèle vers lesquels tendre.

Vous pourrez ainsi leur demander leurs avis sur la meilleure façon d’atteindre vos objectifs, que ce soit réellement ou dans une séance d’auto-hypnose.

3. Devenir soi-même un modèle

Et en faisant la liste de vos alliés et modèles, vous avez peut-être oublié quelqu’un d’essentiel : vous- même !

Devenir un modèle pour vous-même et/ou pour les autres vous fera grandir.

Tenir ce rôle de modèle vous poussera à agir en conséquences.
Cela n’a pas forcément lieu d’être dans tous les domaines de votre vie, mais certains particuliers, éventuellement en rapport avec vos objectifs.
Réfléchissez sur ce que vous apportez aux autres, que ce soit par votre énergie, votre calme, vos pratiques sportives, vos pratiques de méditation, vos connaissances… dans votre travail, dans votre rôle de parent, de conjoint, d’ami…

Chacun d’entre nous est source d’inspiration, prenez-en conscience et émettez le vœu de rester aligné avec ce rôle et cohérent dans vos actes.

Appréciez aussi la lumière et la douceur que vous semez sur le chemin des autres.
C’est également une façon de se relier à sa version future de soi idéale et de faire un pas vers son incarnation au quotidien.

4. Repenser ses habitudes

Les habitudes sont des petites graines que nous semons dans notre quotidien qui nous ferons avancer exponentiellement vers nos objectifs.
Des études ont évalué que 40% des tâches que nous effectuons au quotidien sont des habitudes répétées.

Toujours, dans l’excellent livre « Atomic habits » de James Clear, l’auteur compare les habitudes prises aux intérêts composés en finance. S’améliorer de 1% chaque jour par une bonne habitude prise vous fera évoluer à vitesse grand V.

L’idée est d’obtenir un canevas ou un système qui vous fera atteindre les résultats que vous escomptez, le plus facilement possible, afin d’ancrer cette habitude progressivement.

Et pour que cela soit efficace, on peut se relier à une version future et idéalisée de soi. En effet, une habitude aura beaucoup plus de facilité à être prise ou perdue, si on l’acquiert en visée d’atteindre une image ou une certaine identité de soi plutôt que directement un but à atteindre.
Cela est expliqué dans cet article :
https://jamesclear.com/identity-based-habits

ou un exemple cité est :
« je veux perdre du poids » devient « je suis une personne qui bouge chaque jour ».
Vous pouvez aussi associer ceci à de petites victoires. J’achète un podomètre. Je marche 3000 pas chaque jour, puis régulièrement j’ajoute 150 pas…

Petit à petit, tous les bénéfices s’ajouteront et vous serez sur la courbe exponentielle du succès !

Revenez ainsi à votre version idéale de vous-même ou à vos alliés. Quelle est leur identité ? Quelles sont leurs habitudes ?

5. Développer sa créativité en rejoignant la force des artistes

Avoir une créativité foisonnante est à la portée de tous, pourvu que vous y mettiez du cœur à l’ouvrage.

Tous les grands artistes étaient des passionnés qui ne comptaient pas les heures au service de leur art.

Là encore, c’est la répétition et la pratique qui font toute la différence.

Si c’est quelque chose que vous souhaitez mettre en place régulièrement, mais que vous avez des difficultés à prendre une habitude : que vous rêviez d’apprendre d’un instrument, de peindre un tableau, d’écrire un livre… embrassez pleinement votre nouvelle identité et devenez un musicien en faisant vos gammes tous les jours, devenez un artiste-peintre en jouant du pinceau quotidiennement, devenez écrivain en rédigeant juste 1000 mots par jour…

Pour illustrer cela, toujours dans son livre « Atomic Habit », James Clear relate une expérience dans un cours de photographie. Le professeur a séparé sa classe en 2 groupes : les élèves du premier groupe auraient un 20/20 s’ils produisaient plus de 100 photos dans le semestre ; tandis que les élèves du second groupe auraient un 20/20 s’ils produisaient une seule photo mais d’une qualité quasi-parfaite. A la fin du semestre, les élèves du premier groupe étaient beaucoup plus nombreux à avoir d’excellente note, en suivant le critère de notation sur la quantité. Mais, et c’est ce qui est le plus intéressant, la qualité de leur photos dépassait celles des photos des élèves du second groupe, pourtant concentrés à fournir des épreuves de qualité.

Cette expérience tend à montrer que la répétition prime sur la recherche de la perfection et que c’est en produisant encore et encore que l’on se perfectionne dans son art.

Une autre astuce utile pour forger les habitudes : se relier à un concept plus grand que soi : en prenant cette habitude, imaginez-vous de faire partie de la grande force des Musiciens, des Peintres, des Écrivains, … ou plus largement des Artistes.
Et pratiquez votre Art comme ils le font tous !

peinture

6. Avancer à petits pas

Derrière le succès, se cache un travail de fourmi forgé par la répétition d’habitude.

Pour progresser chaque pas est important. Et c’est souvent le tout premier qui permet d’enclencher la machine.

Commencez par de petits objectifs : écrire 5 lignes par jour, pratiquez 2 minutes de méditations, mettre vos baskets…

Ils seront facilement atteignables et vous ne trouverez pas d’excuses pour y déroger : écrire 5 lignes tous les jours est facilement à votre portée, faire de la place pour 2 minutes

Bien souvent, vous aurez envie d’aller plus loin : quitte à avoir ses chaussures de sport, pourquoi ne pas aller courir quelques minutes ? Et pourquoi s’arrêter à 5 lignes alors que votre stylo semble comme écrire tout seul sur la page ? Pourquoi ne pas prolonger les 2 minutes de méditation, à 5, tellement on se sent bien !

Et puis, si vous n’avez pas plus loin : ce n’est pas grave ! Au fil du temps, cette habitude sera profondément ancrée. Et alors, à ce moment-là, vous pourrez travailler à aller un peu plus loin dans cette habitude.

7. Analyser ses habitudes

Un exercice pour prendre conscience de la manière dont se déroulent nos journées, parfois en mode pilote automatique, est de noter les actes effectués le long de la journée sur une base régulière, puis les relire et annoter :

  • d’un « + » celles qui vous rapprochent de la version future idéale de vous-même (méditer, faire du sport, lire…)
  • d’un « – » celles qui vous en éloignent (manger des sucreries, regarder tout le temps son téléphone…)
  • d’un « * » celles qui sont neutres (s’habiller, se laver les dents…)

C’est une façon d’obtenir des indications objectives et sans jugement des habitudes à ancrer et celles à délaisser.

8. Énoncer ses habitudes

Encore une astuce pour prendre ou se défaire d’une habitude : dire à haute voix ce que vous être en train de faire.

Par exemple :

« Je suis en train de manger un croissant, mais je n’ai pas faim. En le mangeant, je vais prendre du poids et nuire à ma santé. »

Ou

« Je prends une douche froide. Je me sens plus alerte. Je prends ainsi soin de ma santé. »

Cela vous permet de prendre conscience de ce qui est fait en pilote automatique et des conséquences qui en résultent.

Et aussi de ce qui serait bien de poursuivre, même si cela n’est pas encore inscrit dans le quotidien.

9. Créer son espace de pratique

On associe souvent une action à un lieu. Mon lit est l’endroit où je dors, lorsque je suis sur le canapé, j’ai envie d’allumer la télé, sur cette chaise, c’est là que j’écris dans mon journal, dans ce fauteuil, je peux passer des heures à lire…

C’est pour cela qu’il est intéressant de créer son espace de pratique : afin qu’il soit bien associé au temps que vous prenez pour vous, pour avancer sur votre chemin.
Pas forcément besoin d’une pièce dédiée à cela, simplement un endroit ou même un moment particulier, qui sera l’occasion de vous relier un peu plus à vous-même.
Cela peut-être un coin de bureau, une petite table à côté de votre fauteuil préféré, l’endroit près duquel vous déroulez votre tapis de yoga…
L’important est d’avoir votre endroit particulier, où, vous vous sentez bien et où, chaque jour, vous vous pourrez vous concentrer sur votre objectif et vous connecter à vous-même.

Rendez cet endroit aussi confortable et attirant que possible. Essayez de faire en sorte d’avoir le moins d’efforts à fournir pour vous adonner aux activités que vous souhaitez mettre en place.
Si vous souhaitez écrire plus, ayez à portée un carnet et un crayon, prêts à l’emploi ; si vous souhaitez méditer, faîtes de cet endroit un havre de paix ; si vous souhaitez vous mettre au yoga, ayez votre tapis prêt à être déroulé en clin d’œil…

10. Agir avant d’être prêt

L’important est de progresser, et non d’atteindre la perfection.

Comme nous l’avons vu, pour qu’une habitude soit bien ancrée, il faut qu’elle soit souvent répétée. Ce n’est pas la longueur de temps qui importe mais plutôt la fréquence à laquelle cette habitude a été effectuée.

Et pour cela, il faut pratiquer, encore et encore, le plus souvent possible. Et tant pis, si au début, nos pas sont petits, nos progrès minuscules, nos actes maladroits…
C’est en se trompant qu’on apprend.

Parfois, on n’ose pas car on doute : de ne pas avoir les compétences suffisantes, de ne pas être suffisamment préparé… On procrastine. Or, c’est en osant plonger sans arrière-pensée qu’on atteint des profondeurs magnifiques.
Il est bon parfois de brûler ses vaisseaux, à l’image des conquérants arrivant sur une île, se coupant ainsi tout moyen de retraite et n’ayant qu’une seule issue : la victoire.

Bien sûr, cela ne vaut pas pour toutes les situations et il ne faut pas non plus agir en tête brûlée, mais dans des certaines circonstances, cela nous pousse à l’action.
Sans attendre le moment parfait, l’environnement idéal.

Ce sont nos pas, les uns à la suite des autres, qui nous conduiront vers nos sommets.
L’important est de progresser, et non d’atteindre la perfection.

liberté

Conclusion

Pour cette lunaison, nous avons travaillé sur la formation des habitudes.

On entend souvent le chiffre 21 jours comme réponse au temps nécessaire pour prendre une habitude.

Selon une étude citée dans cet article de James Clear :

il faut entre 18 et 254 jours pour former une nouvelle habitude.

En  moyenne, la durée se situerait plus aux alentours de 66 jours que de 21 jours.

Mais, à vrai dire, peu importe la durée, si nous apprécions le chemin qui nous mène à la prise de cette habitude.

Parfois, c’est aussi agréable de savourer les efforts et de continuer sur une route même si elle est un peu pentue et nous demande certains efforts.

On se félicite d’avoir réussi quelque chose de difficile, on est fier de nous. 

Et peut-être que c’est aussi ça qui fait que c’est intéressant.

On n’a l’impression que l’on ne s’habituera jamais à prendre une douche froide, qu’il y aura toujours un petit moment dérangeant où les vaisseaux sanguins se contractent sous la sensation de froid mordant, mais après tout, cela fait aussi parti de la beauté de la chose.

Et puis, cela nous donne toujours un but à atteindre, une étoile pour nous guider.

Embrassez ces sensations et continuez d’avancer, jour après jour, sans attendre le moment magique où cette habitude sera automatique.

C’est lorsque vous ne vous y attendrez plus que vous vous rendrez compte à quel point cela fait partie de votre quotidien, et qu’au fil des jours, vous avez évolué vers une meilleure version de vous-même.

Voici en vidéo un résumé du travail effectué lors de cette lunaison dans notre groupe Facebook :

Restons en contact !

Les dernières infos, évènements, podcasts,... Ne ratez rien !