Dans cet épisode, je reçois Fanny ou MamzelFanny sur Instagram.

Ce qui marque quand on rencontre Fanny, c’est son sourire et sa positivité incroyable.

Même si derrière son sourire, les larmes ne sont peut-être pas forcément très loin.

Car, ce qui fait la beauté et le charme de Fanny, c’est aussi cette combinaison magique , qu’on pourrait croire contradictoire de prime abord, entre force et vulnérabilité.

Elle a débuté sur les réseaux sociaux en parlant de sa perte de poids, puis, cela a naturellement évolué vers un travail plus profond sur elle-même, autour du développement personnel, des émotions et des thèmes plus engagés et plus personnels comme le féminisme et la dépression.

Ce sont beaucoup de lectures, un travail d’acceptation de soi et de compréhension qui l’ont mené à ce regard positif sur la vie. Et une expérience personnelle de la traversée de deux dépressions.

Elle nous raconte le dépassement de son envie de mourir, de ce que cette période lui a enseigné, comment cela l’a poussée à se lancer le défi de faire pendant 7 jours quelque chose pour se faire du bien et sortir de sa zone de confort.

Se faire un tatouage, poser nue comme modèle, partir en voyage seule puis accompagnée d’une inconnue, commencer la danse, changer de compagnie de théâtre, déménager de Bordeaux à Paris… Ce fut tout le programme de Fanny qui l’ont permis d’élargir son horizon et faire un pas vers un mieux-être et une confiance en soi et en la vie solidement affirmé.

Hyper-sensible, nous discutons aussi de comment accepter sa fragilité. Et même en faire une force. Qui peut même être destiné à l’épanouissement des autres.

En tant qu’assistante-sociale dans un collège, Fanny est confrontée au mal-être d’ados où les émotions sont souvent refoulées et niées, formant un mille-feuilles d’émotions qui s’accumulent comme dans une cocotte-minute. Pour ensuite exploser dangereusement par la suite.

Elle nous livre alors une myriades de petites choses qui  changent pourtant grandement la donne :

tenir un journal de gratitude et un journal de flow de pensées, faire preuve d’auto-compassion, apprendre à se parler comme à une amie, accepter que parfois cela ne va pas bien, trouver son exutoire personnel , savoir s’entourer de personnes compréhensives et bienveillantes…

Jardinière des émotions, elle sème ces petites graines pour apprendre à se servir de ce don de connexion intense à ces émotions.

Avec le beau message qu’elle fait passer : celui que nous ne sommes pas seuls, peu importe où nous sommes : il existe toujours quelqu’un qui est là pour nous faire du bien et nous serons toujours là pour quelqu’un.

Avec l’invitation à oser dire que l’on a besoin d’aide, que si nous avons eu la capacité pour nous mettre dans une situation, nous l’avons tout autant pour nous en sortir.

Afin de tirer du chaos un levier de changement et de sa vulnérabilité une force.

Un épisode pour accepter de passer du rire au larmes, de la joie à la tristesse, de sa solitude terrée sous sa couette au bout du monde avec une inconnue … et vice-versa et se dire que c’est beau la vie !

Pour suivre Fanny : 

Sur instagram : 

@MamzelFanny

Sur le web : 

https://positivetavie.home.blog/

Quelques inspirations citées par Fanny

le compte Instagram d’Angelo Foley, Balancetapeur

Une citation de Nelson Mandela, tirée d’Invictus : 

Je suis le maitre de mon destin, je suis le capitaine de mon âme.

Nelson Mandela

La plate-forme de jeu de développement personnel : Goodbye Comfort zone

Nous poursuivons aussi la discussion dans le groupe Facebook « Cycles lunaires, Yoga, Hypnose » que vous pouvez rejoindre gratuitement :

Si vous avez apprécié l’épisode, merci pour votre précieux retour :

🌛🌝🌜 Intéressé.e par les cycles lunaires, je vous invite à découvrir mon livre « 12 Promenades au Clair des Lunes », un voyage onirique suivant les Lunes amérindiennes :🌛🌝🌜

Restez informé des derniers épisodes !

Tous les quinze jours, de nouvelles inspirations à mettre dans vos oreilles !