Les rêves et le yoga ont toujours été intimement mêlés, ils ont en commun le fait d’être des outils très puissants et agréables pour apprendre à mieux se connaître et se réaliser.

yoga nidra

Depuis des milliers d’années, les rêves nous fascinent. Leur interprétation donne lieu à de nombreuses théories, plus ou moins fondées, mais souvent joliment poétiques.

Les shamans indiens utilisaient ce média onirique pour communiquer avec les esprits et transmettre ainsi certains messages.

Si vous vous sentez bloqué dans certaines dimensions de votre vie, cela peut être intéressant de travailler sur certaines parties de votre inconscient. Il est ainsi alors possible de l’explorer et de le modeler par nos rêves.

Cela est l’occasion d’ajouter une dimension supérieure et un peu de magie à son existence afin, justement, de se créer une vie de rêves !

1. Utiliser la loi de l’Attraction et débloquer sa pensée

Pour commencer le cheminement vers la réalisation de ses rêves, il est indispensable de s’interroger sur les barrières que nous nous mettons (souvent inconsciemment) et de progresser vers la pensée que tout est possible et à notre portée.

Une méthode très puissante et intéressante est d’appliquer les principes de la loi de l’attraction.

La Loi de l’Attraction repose sur la théorie que le positif attire le positif et inversement.

loi de l'attraction

Vos croyances deviennent vos réalités en générant des vibrations propres auxquelles l’Univers répondra.

Ne vous focalisez pas sur le manque mais soyez, dès à présent, dans une attitude de contentement. Pour cela soyez persuadé que vous n’allez pas tarder à obtenir ce que vous souhaitez et percevez avec précisions les sentiments et sensations que cela engendrera.

Imaginez-vous rouler au volant de votre voiture préférée, être à la tête de votre propre entreprise florissante, être au côté de votre partenaire idéal, empli d’amour, et laissez-vous envahir par le bonheur.

Vous êtes alors déjà en marche vers la conquête de ces projets !

Les moments les plus opportuns pour pratiquer cette loi sont dans notre lit, juste avant de dormir. Ce moment où l’inconscient est plus palpable et malléable.

Voyons quelques idées pour se créer notre cocon pour décoller vers le monde onirique afin de faciliter le voyage.

2. Se créer un sanctuaire de sommeil

 Il est important de mettre en place un environnement propice au sommeil, afin, d’une part, avoir un sommeil riche en quantité et qualité, d’autre part, de se créer une anti-chambre à ce sommeil afin de préparer au mieux le voyage vers notre inconscient.

Voici quelques astuces pour ce faire :

  • Dormez dans une chambre fraîche et sombre. Tenez éloigné tout ce qui est électronique : télévision, téléphone, tablettes…, générateurs d’ondes et de lumière bleue qui perturbent le sommeil et ralentissent la production de mélatonine.
  • Peignez les murs de votre chambre dans des tons neutres ou pastels, comme taupe, beige, blanc crème…
  • Diffusez de l’huile essentielle de lavande qui détend et favorise l’endormissement.
  • Ayez à portée de mains de l’eau de rose pour vous asperger le visage afin de terminer la journée dans un nuage de douceur.

Puis laissez-vous bercer tranquillement dans un état de transition vers le sommeil.

yoga nidra

 3. Choisir un Sankalpa ou une intention pour guider ses rêves

Un “Sankalpa” est une intention positive, une auto-suggestion très puissante sur ce que nous voulons être ou avoir.

« San » se réfère à la connexion avec une vérité supérieure.

« Kalpa » signifie vœu, engagement. Le « Sankalpa » est donc le vœu de poursuivre le chemin vers notre Vérité et vers la réalisation de Soi.

C’est une phrase positive, simple et concise qui représente un état ou une qualité que nous souhaitons obtenir. Il se conjugue toujours au présent afin de nous rappeler que ce que nous cherchons est déjà bien présent, à l’intérieur de nous.

Par exemple, le Sankalpa que j’utilise en ce moment est :

Je suis calme, joyeuse et confiante.

Comme pour la loi de l’attraction, la vibration de ce Sankalpa va répondre aux vibrations de l’Univers et créer une réalité ou le Sankalpa va se réaliser.

Cette intention se répète dans vos séances de Yoga Nidrâ ( nous allons voir leur déroulement plus bas), pendant vos séances de yoga classique, avant de vous endormir et juste après votre réveil.

Plus profondément vous serez dans un état de détente, plus profondément sera semée la graine d’intention de votre Sankalpa.

En travaillant dans ces états, nous entrons plus facilement en contact avec notre inconscient qui nous guidera ensuite en pilote automatique, nous et l’Univers, pour progresser vers notre objectif.

Il est aussi important de visualiser de la manière la plus concrète possible notre but : imaginez avec détails les sensations que vous éprouverez dans votre nouvelle vie rêvée : ressentez cette sensation de liberté avec votre nouveau travail d’auto-entrepreneur, cet amour pour vous retrouvé une fois la cigarette abandonnée…

C’est aussi pourquoi il est nécessaire de le conjuguer au présent. Ainsi, vous vous convainquez que cet état est réalisé, à votre portée et la visualisation est facilitée.

Soyez aussi également persuadé que votre Sankalpa va se réaliser. La conviction de sa réalisation va servir d’engrais à son  épanouissement.

loi de l'attraction

Nous avons souvent une idée en tête sur ce que nous devrions faire telle ou telle chose : être plus patient, pratiquer la méditation, manger plus sainement…. Cependant, parfois cela ne reste que des résolutions difficiles à concrétiser.

Le Sankalpa est alors la graine semée dans notre inconscient pour progresser vers notre but.

C’est le pont entre où nous sommes en ce moment et notre vie rêvée.

Généralement, on ne change pas de Sankalpa avant qu’il ne soit réalisé. Cependant, il est aussi intéressant d’avoir plusieurs types de Sankalpa , suivant le type de réalisation et suivant l’échéance de celle-ci :

  • Un Sankalpa de qualité  à développer :

Par exemple : « Je suis calme. »

  • Un Sankalpa matériel

Par exemple : « Je suis propriétaire d’une grande maison à la campagne.»

  • Un Sankalpa à court terme

Par exemple : « Je suis en parfaite santé.»

  • Un Sankalpa à moyen terme

Par exemple : « J’éprouve de la compassion. »

  • Un Sankalpa à long terme

Par exemple : « Je trouve ma voie»

Personnellement, j’aime choisir un Sankalpa  et un projet  à chaque nouvelle lunaison.

Prendre du temps pour bien choisir son Sankalpa est important.

Il faut faire de la place pour pouvoir écouter ses véritables désirs.

Le Sankalpa permet de développer des qualités ou atteindre des objectifs qui vont nous faire progresser vers la réalisation de notre “dharma” ou notre but existentiel.

Ce “dharma” fait parti de notre nature, cependant, parasité par les bruits extérieurs de notre mental, il est parfois difficile d’entendre son appel.

Suivant nos centres d’intérêts et notre parcours dans la vie, nous allons nous diriger vers l’amour, la vérité, l’éveil, la sagesse….

Parfois, il n’est pas évident de trouver ce que l’on veut et attend dans la vie.

Il est alors intéressant de s’interroger sur les intentions de qualités essentielles présentes et les sensations derrière un souhait.

C’est ce que rapporte Danielle Laporte dans son ouvrage “The Desire Map”.

Elle engage à porter son attention vers nos émotions plutôt que des résultats lorsque nous nous interrogeons sur nos objectifs.

Par exemple, si je veux me sentir libre et être maître de mon emploi du temps, je vais peut-être me diriger vers un changement de carrière et me concentrer plutôt sur mon désir de liberté que sur ma démission afin de créer une énergie nouvelle, plus porteuse, qui me permettra d’être à l’écoute de vraiment toutes les opportunités.

Cela lance aussi un questionnement de ses souhaits : est-ce que je veux perdre du poids pour me sentir bien dans mon corps, pour m’aimer, pour me sentir libre ou encore pour être en bonne santé…

Si c’est pour enfin m’aimer, peut-être pourrais-je aussi tenter d’autres pratiques dans ce sens, comme les massages, une nouvelle coupe de cheveux, de la méditation sur l’amour… et je serais plus enclin à mieux manger pour honorer mon corps.

Cela permet de faire un travail en profondeur sur nos désirs, au lieu de les placer dans un sac à bonnes résolutions et les prendre un par un, sans les relier ensemble. Peu à peu, nous tisserons une vie vibrante des qualités que nous souhaitons y voir.

De la même façon si vous souhaitez abandonner une habitude, interrogez-vous sur ce que vous recherchez en la pratiquant actuellement. Par exemple, si vous souhaitez arrêter de boire des sodas, réfléchissez à quel moment vous en buvez et à ce que vous cherchez à combler en buvant votre verre de coca. Peut-être est-ce un regain d’énergie ? Dans ce cas, recherchez à gagner de l’énergie différemment en prenant cinq grandes respirations par exemple. Votre Sankalpa sera alors : “je suis vibrant d’énergie et en pleine forme”. A chaque fois, que vous vous dirigez vers le frigo pour attraper votre bouteille de soda, répétez vote Sankalpa et choisissez une méthode différente d’augmenter votre énergie.

Pour trouver votre voie, vous pouvez également interroger vos guides spirituels ou consulter les archives Akashiques.

  4. Commencer par le Yoga Nidrâ

Le moment le plus opportun pour planter la graine du Sankalpa est pendant une séance de Yoga Nidra.

Yoga Nidra peut être traduit par le yoga du sommeil. Cela est légèrement paradoxal car, si l’on vise un état de détente profonde, on ne recherche pas à s’endormir mais, au contraire, à rester alerte mentalement.

On vise à obtenir un état entre veille et sommeil où le cerveau est plus réceptif aux suggestions, comme dans les séances d’hypnose.

yoganidra

Voici le déroulement d’une séance :

  1. Récitez votre Sankalpa
  1. Détendez votre corps en parcourant une rotation de la conscience :

Imaginez une vague qui va parcourir votre corps en instillant une sensation de bien-être, de chaleur et de pesanteur là où elle passe.

Commencez par les orteils, puis la plante des pieds, les chevilles, les mollets, les cuisses, le bassin, le ventre, la poitrine, les épaules.

Puis descendez le long de l’extérieur des deux bras et remontez par l’intérieur des bras en remontant jusqu’à la nuque.

Passez à l’arrière du crâne, jusqu’au sommet du front et redescendez vers le front. Sentez le front se lisser.

  1. Lorsque vous arrivez à votre front, imaginez un lac, une vaste étendue d’eau parfaitement calme. Vous pouvez imaginer un lac de montagne. Sentez l’air frais de la montagne, entendez les oiseaux et les abeilles, ressentez la chaleur du soleil sur votre visage. Sentez-vous en parfaite harmonie et en sécurité.
  1. Observez votre respiration. Sentez votre ventre se gonfler à chaque inspiration et redescendre à chaque expiration. Faîtes de même avec la poitrine qui se lève à l’inspiration et redescend à l’expiration. Sentez le trajet de l’air depuis les narines jusqu’au ventre. A chaque inspiration, le corps respire par lui-même et se remplit d’énergie.
  1. Observez vos émotions. Sans les juger, devenez un simple témoin de vos sensations : la chaleur, la lourdeur, la fatigue… faîtes en de même avec vos émotions : l’inquiétude, la colère, l’abandon…Essayez ensuite de ressentir l’opposé de vos sensations si elles sont négatives : tentez de ressentir du calme si vous êtes angoissé ; de la douceur, si vous êtes en colère…
  1. Placez-vous dans un état de joie. Essayez de ressentir cet état de plénitude et de bien-être. Laissez le infuser toutes les cellules de votre corps et profitez de l’instant présent.
  2. Plantez la graine du Sankalpa en vous le récitant encore une fois.

 

  1. Observez les changements dans votre mental. Évaluez le chemin que vous avez parcouru et sentez-vous le pouvoir de retrouver cet état d’apaisement et de relaxation que vous venez de rencontrer.

Ainsi le Yoga Nidra nous a amené dans un état entre veille et sommeil où la graine du Sankalpa a pu être plantée dans un état mental très fertile.

Cet état est un état délicieux à expérimenter et, petit à petit, au fil de vos pratiques, il sera de plus en plus facile de l’atteindre et d’y travailler de façon efficace.

5. Continuer le voyage dans la vie de tous les jours

Mais les séances de Yoga Nidrâ ne sont pas les seuls instants où nous pouvons mettre de la magie dans nos vies.

Le Sankalpa sera plus profondément ancré s’il est aussi pratiqué hors du créneau réservé au yoga nidra.

Si vous avez une certaine habitude dont vous n’arrivez pas à vous défaire, à chaque fois que vous faîtes cette chose (comme vous rongez les ongles, fumez, grignotez…), récitez votre Sankalpa. Prenez quelques grandes respirations et revenez à votre vraie nature et non à vos pratiques déformées par des habitudes non volontairement choisie. Faîtes cette courte pause pour vous reconnecter à votre essence profonde.

Cela peut aussi être effectué avec des habitudes que vous allez conserver : comme avant chaque repas, prenez le temps d’apporter une attention particulière à la nourriture que vous allez manger et récitez votre Sankalpa, même si celui-ci n’a rien à voir avec la nourriture. Créez simplement quelques moments déclencheurs qui vous ramèneront à votre résolution.

Le soir, vous pouvez aussi passer en revue ce que vous avez fait dans la journée pour vous êtes rapproché de votre Sankalpa :

Si votre Sankalpa est « Je suis plus patiente avec mes enfants », félicitez vous d’avoir passé cette heure dans l’après-midi à avoir jouer à cache-cache avec vos bambins. Souvenez-vous de la joie que cela vous a apporté. C’est aussi le moment de rectifier le tir et de se demander si j’ai fait suffisamment preuve de compassion dans journée, si tel était mon Sankalpa et comment-aurais je pu en démontrer plus, si tel n’était pas le cas. Il ne s’agit pas de s’auto-flageller mais plutôt de réfléchir de façon constructive comment avancer efficacement vers ses objectifs dans un aspect d’apprentissage.

Il est aussi important d’être honnête envers soi-même et de voir ses difficultés à la lumière.

Le chemin doit être une joie en soi, et ce même avant d’avoir atteint son but et s’il est encore très loin en ligne de mire. Le principal est d’être sur la voie de sa réalisation et de connexion à sa nature profonde.

Le Yoga des Rêves

Une autre pratique intéressante est le yoga des rêves.

Cette pratique a pour but d’assouplir la frontière entre rêves et réalité.

Le but est de faire des rêves éveillés : c’est-à-dire être pleinement conscient dans notre rêve. Les rêves deviennent ainsi des méditations nocturnes.

Ce sont alors de  formidables terrains de jeu et d’expérimentation.

A ce moment, c’est vous seul qui êtes à l’écriture du scénario.

C’est alors que vous pouvez vous amusez pleinement : volez, nagez au fond de l’océan, rencontrez le partenaire de vos rêves…

Le cerveau ne sait pas distinguer si nous sommes dans un rêve ou dans la réalité : vous vous êtes sans doute déjà réveillé en plein milieu d’un cauchemar et avez eu besoin d’un peu de temps pour revenir au monde réel.

C’est en utilisant cet aspect que nous allons pour pouvoir en profiter pour travailler à résoudre certains de vos problèmes, répéter des situations qui vous angoissent, travailler sur l’amélioration de vos performances physiques ou intellectuelles, travailler certains troubles psychologiques….

yoga nidra

Il est plus facile de développer certaines compétences et qualités en rêves que dans la journée. Quand nous sommes éveillé, nous sommes freinés par notre corps physique et des croyances limitantes.

L’un des premiers exercices pour progresser dans le yoga des rêves est de prendre conscience que nous sommes aux manettes de nos rêves :

Pour cela, amusez-vous à changer les couleurs des objets que vous croisez (peignez les murs en rose), leurs formes (un mouton va devenir une vache)…

Puis travaillez sur les émotions : changer de la tristesse en bonheur, de la déprime en joie…

Le but est ici de prendre conscience de l’aspect mouvant des choses : les objets comme les sentiments et que nous sommes les créateurs  de nos rêves comme de notre réalité par la structure de notre cerveau.

Peu à peu, nous allons étendre nos limites, nous libérer de ses croyances limitantes et devenir conscient que tout est possible et atteignable.

C’est aussi un travail très efficace sur la peur :

Lorsque nous sommes en plein un cauchemar, nous pouvons essayer de déconstruire ce qui nous fait peur et prendre conscience que ce n’est pas dans le cauchemar que se trouve un quelconque risque.

Si j’ai peur, c’est uniquement parce que je crois que ce qui m’arrive est bien réel. C’est une image construite de toute part par notre cerveau.

Cela apprend à ne craindre que les évènements tangibles et pas les distorsions de notre cerveau.  Peu à peu, nous apprenons à affronter la peur et discerner quelles sont les peurs créées par l’esprit et quelles sont celles qui sont justifiables (un serpent, quelqu’un qui nous menace physiquement…)

C’est aussi un moyen de faire la part entre les ruminations du mental qui nous emmène dans un lieu imaginaire : je ne vais pas me retrouver dans une situation périlleuse car j’ai fait une erreur dans un rapport attendu au bureau. Tandis que le mental, lui, nous fait croire et nous donne des palpitations dignes de la confrontation avec un tigre en pensant que par une erreur de calcul, nous allons perdre notre emploi, se retrouver à la rue dans un environnement dangereux.

Pour cela, vous pouvez prendre comme point de départ une séance de yoga Nidra et continuer le travail pendant la nuit. Ainsi vous bénéficiez d’un temps de travail vers votre Réalisation et votre Éveil supplémentaire.

Cependant, vivre un rêve éveillé demande une certaine disposition d’esprit.

Voici quelques conseils pour accéder à ses rêves :

  • Être motivé et se répéter que nous allons vivre un rêve éveillé :

Vous vous êtes peut-être déjà réveillé à une certaine heure sans réveil ou 5 minutes avant que celui-ci ne sonne parce que vous vous êtes dit la veille l’heure à laquelle vous souhaitiez vous réveiller. Pour les rêves éveillés, c’est la même chose. Mettez une forte intention juste avant votre sommeil que vous allez vous souvenir et prendre conscience de vos rêves.

  • Prendre l’habitude de se souvenir de ses rêves :

Tenez un journal dans lequel vous noter tous vos rêves. Idéalement écrivez ceux-ci dès que vous vous réveillez. Ayez un carnet et un stylo à portée de mains si vous vous réveillez pendant la nuit.

Aussi, lorsque vous vous réveillez, essayez de retenir vos rêves et prolongez-les le plus longtemps possible en flirtant entre éveil et réalité.

  • Utilisez des plantes renommée pour induire des rêves :

Les plus renommées et efficaces sont :

-L’herbe à rêves  : la Calea Zacatechichi  :

C’est l’une des herbes les plus efficaces. Elle était utilisée par les Shamans mexicains pour  recevoir les messages spirituels.

http://www.herboratheque.fr/fr/plantes-a-eveil-/219-dream-herb-calea-zacatechichi-.html#/qualite-poudre/contenance_en_poids-10_g

– La Valériane

– Le Gingko Biloba

– L’aspérule odorante

– L’armoise

Voici un site qui me semble intéressant sur ce sujet :

https://www.ubulawu.fr/herbes-a-reves

tisanes

  • Portez un masque qui enregistre les mouvements des yeux (Rapid Eye Movement) afin d’analyser si vous rêvez ou non :

http://sleepwithremee.com/

  • Pratiquez la méditation :

Ainsi vous développerez l’habitude d’être pleinement présent, de plus en plus souvent, y compris dans vos rêves.

Vous pouvez aussi imaginer une fleur de lotus rouge au niveau de votre gorge avant de vous endormir.

  • Réveillez-vous 2 heures avant votre réveil habituel et ne bougez pas :

Vous êtes encore dans cet état flou entre la veille et le sommeil. Profitez-en pour vous relaxer et guider vos rêves. Laissez-vous glisser ensuite tranquillement dans les bras de Morphée, tout en rêvant.

Les rêves de la dernière partie de la nuit sont ceux dédiés aux prédictions et aux messages spirituels. Ils sont les plus facilement mémorables et accessibles.

yoga des reves

En conclusion

Voici quelques idées pour vous aider à cheminer sur la progression vers votre réalisation ou votre bien-être tout simplement. Goûter à ces états est tout à fait délicieux et le chemin pour y parvenir très agréable.

N’hésitez pas à me faire part de votre progression et d’échanger ensemble sur les outils que vous utilisez pour y parvenir !

Bonne route !

Namaste !

Restons en contact !

Les dernières infos, évènements, podcasts,... Ne ratez rien !