Voilà le printemps qui se prépare. Les rayons du soleil pointent leur nez et commence à réchauffe la terre en faisant fondre la neige hivernale. Les arbres commencent à bourgeonner.  Les premières fleurs comme les jonquilles et les crocus nous régalent de leurs couleurs vives.

Les oiseaux sont revenus et chantent l’arrivée de la belle saison.

vasanta et yoga

 

Le printemps est un barbare qui déchire les robes, s’engouffre dans les villes, saccage les citadelles de la raison. Le printemps est une cathédrale de feuillage et de désir qui surgit dans les ruines de l’hiver.

La fiancée des corbeaux – René Frégni

 

La Lunaison du cycle des Semences marque l’arrivée de la saison du Renouveau.


Partout, on sent flotter un sentiment de vigueur nouvelle. Une envie irrépressible de sortir humer l’air et se reconnecter avec la nature monte en nous.

Notre corps réagit lui aussi au changement de saison et l’Ayurveda accorde une importance particulière à se mettre au diapason du rythme de la nature nous invitant à adopter notre routine avec ce changement dans l’air.

Le Printemps étant la saison du Renouveau, cela est pour nous également l’occasion de se focaliser sur la régénération de nos tissus et de nos cellules. La Terre nourricière et aimante de cette saison nous soutiendra.

Une certaine lourdeur peut aussi se fait sentir. Côté climat, le temps se réchauffe et les pluies sont fréquentes, les giboulées de mars rendent la terre boueuse et humide, les caractéristiques de  Kapha.

En effet, Kapha signifie « ce qui fleurit dans l’eau ».

En Ayurveda, le “plus” augmente le “plus”: le Printemps va donc augmenter le Dosha Kapha.

La routine va consister à contrebalancer l’excès de Kapha et à éliminer l’excès de ce Dosha qui a fondu, réchauffé par le réveil d’Agni, notre feu intérieur (tout comme la neige fond au soleil).

En effet, la chaleur retrouvée du Printemps peut faire fondre les accumulations de Kapha dans le corps.

Pendant un temps, ce processus de détoxification peut engendrer une aggravation de ce Dosha pouvant provoquer les symptômes suivants :

  • Toux, éternuements,
  • Rhinites et sinusites
  • Indigestion, nausées

Voici quelques idées pour éviter les petits désagréments du printemps (rhumes, allergies, toux…) et profiter pleinement de la vitalité de cette saison :

Faire le grand ménage dans son corps en jeûnant

En Ayurveda, il est conseillé de faire régulièrement une cure pour se débarrasser des toxines.

Ces cures sont désignées par Panchakarma.

« Pancha » signifie « cinq » et « Karma » signifie « traitement ».

Les cinq traitements : Vanama (purge de l’estomac par l’induction de vomissements), Virechana (nettoyage des intestins), Basti (purification du colon), Nasya (instillation de traitements via les narines) et Rakta moksha (saignée) permettent d’évacuer les toxines des Doshas viciés hors de l’organisme.

Je vous conseillerais de vous rapprocher d’un centre spécialisé dans ce type de cure pour profiter de tous leurs bienfaits :

https://www.ayurveda-france.org/praticiens/-Cures-et-Panchakarma-.html

Pour ma part, je préfère considérer la pratique du jeûne thérapeutique. Cette pratique ancestrale revient de plus en plus au goût du jour.

Le jeûne est une excellente façon de remettre les compteurs à zéro. En effet, notre système digestif est toujours au travail : petit-déjeuner à la maison, croissants et chocolatines au travail, déjeuner, goûter, dîner, dernier snack avant d’aller au lit… L’estomac et l’intestin sont toujours sollicités, nous inondant d’un flux d’insuline et maintenant un taux de glycémie (ou de sucre dans le sang) élevé. Tout cela est nuisible à notre organisme et contribue à un vieillissement prématuré.

C’est pourquoi jeûner d’une durée de 12 heures à quelques jours est l’occasion d’octroyer une pause à notre organisme.

Les bénéfices liés au jeûne sont les suivants :

  • Meilleure équilibre du taux de sucre dans le sang
  • Diminution de l’inflammation
  • Amélioration des performances cognitives
  • Augmentation de la longévité
  • Augmentation des performances athlétiques
  • Augmentation des niveaux d’énergie
  • Meilleure concentration
  • Augmentation de la production de l’hormone de croissance

https://jeune-intermittent-et-musculation.fr/comment-le-jeune-intermittent-influence-nos-hormones-et-aide-a-la-musculation/

 

Le but est de rendre son métabolisme plus flexible et de remettre les compteurs à zéro.

Cela aide également pour apprendre à son corps à utiliser à la fois les lipides et les glucides comme source d’énergie.

Le principe est d’enclencher le processus d’autophagie. C’est ce qui se produit lorsque l’organisme élimine les cellules déficientes. La place est alors libre pour la génération de nouvelles cellules en meilleure santé. L’organisme est ainsi délesté des tâches liées à la digestion pour qu’il puisse se concentrer sur d’autres tâches. C’est particulièrement bénéfique pour le cerveau où de nouvelles connexions neuronales seront créées. L’organisme peut également se purger des cellules précancéreuses.

Il y a différentes tactiques de jeûne qui peuvent stimuler une régénération de l’organisme :

  • Le jeûne par intermittence :

Le principe est de limiter la fenêtre de temps pendant laquelle on mange. Cela peut consister simplement à laisser passer 12 heures entre le dîner et le petit déjeuner (ce qui est, d’après certains experts, le minimum et ce que nous devrions tous nous efforcer de suivre au quotidien). Cependant, les bénéfices seront plus importants via l’enclenchement du processus d’autophagie à partir de 16 heures de jeûne. En effet, à ce moment, le stock de glucides présent dans le foie est quasiment épuisé.

Pour cela : zapper simplement le petit-déjeuner : terminez votre repas du soir à 20h et prenez votre déjeuner à 12h.

L’hormone de croissance atteint un pic le matin et sa production diminue dès lors que la production d’insuline est lancée, ce qui est lié à la consommation d’aliments.

  • Les jeûnes prolongés :

Cette catégorie comporte les jeûnes de plus de 24 heures. Ce type de jeûne est très efficace en ce qui concerne la régénération de nouvelles cellules et la purge de cellules déficiente.

Cela permet aussi d’entrer plus facilement en régime cétogène (où le corps va fabriquer des corps cétoniques qu’il utilisera comme carburant à la place des glucides).

Je suis le protocole MIT mis au point par le Docteur Mercola, qui est un fervent défenseur du jeûne par intermittence.

Voici ma façon d’incorporer cette pratique dans ma routine ayurvédique :

  • En hiver, je mange 3 solides repas par jour dans le cadre d’un régime cétogène
  • Le premier lundi du Printemps, j’entame un jeûne de 3 jours pour remettre les pendules à zéro dans mon organisme
  • Je mets en place un jeûne par intermittence 1 fois par semaine (en sautant le petit déjeuner), puis 2 fois par semaines pour arriver à une fréquence de 4 fois par semaine au mois de mai, lorsque les températures sont plus clémentes (j’aime prendre un bon petit déjeuner le mercredi et le week-end)

Si vous avez des difficultés, pendant votre jeûne, vous pouvez vous supplémenter avec de la L-gluthamine, du magnésium et vérifier que vos apports de sodium (sel) sont suffisants.

Allez-y aussi progressivement en ce qui concerne la durée ou la fréquence du jeûne.

Et pourquoi pas tester une pratique issue des Etats-Unis : le bulletproof coffee (un café avec du beurre ou de l’huile de coco) ?!

Personnellement, je n’en suis pas une grande fan, mais certaines personnes ne jurent que par cette boisson.

Voici le lien vers un article relatant l’expérience du jeûne par une yogini qui pourrait vous inspirer à tenter l’expérience :

http://www.esprityoga.fr/easyblog/jeune-temoignage-d-une-yogini

Mettre son alimentation au vert

Une fois, ce grand nettoyage effectué, c’est le moment de repenser son alimentation : plus besoin des riches plats d’hiver qui tiennent chaud ! On en profite pour alléger son assiette et faire le plein de légumes.

Selon l’Ayurveda, nous allons éviter tout ce qui pourrait augmenter Kapha, c’est–à-dire les aliments lourds et trop gras.

D’autant plus que le printemps nous donne souvent l’envie de nous tourner vers des aliments plus légers. Privilégiez progressivement les salades vertes, le chou rouge, les brocolis. Incorporez plus de légumes verts dans votre régime. Ne les consommez pas forcément crus car ils sont alors difficiles à digérer pour certains Doshas (notamment le Dosha Vata).

C’est traditionnellement le moment idéal pour faire une cure de détoxification : de mon côté, j’en profite pour faire une cure de jus de bouleau.

Et augmenter ma consommation de tisane d’artichaut, particulièrement bénéfique pour le foie (organe associé au Printemps dans la Médecine Traditionnelle Chinoise).

Repenser son organisation

Avec le grand ménage de printemps, c’est aussi  le moment de prendre le temps pour faire le point sur où nous en sommes sur notre parcours et de réfléchir à ce qui pourrait nous aider à aller de l’avant pour réaliser notre Dharma.

Voici quelques suggestions pour s’organiser efficacement et avancer vers vos objectifs :

  • Faites le point sur vos projets : réservez-vous quelques minutes avec vous-même munie seulement d’un carnet et d’un crayon et profitez de l’influence des beaux jours arrivant pour noter toutes vos envies et les projets qui vous tiennent à cœur. Relisez régulièrement cette liste afin d’avoir en tête une idée vers  ce vers quoi vous voulez vous diriger.
  • Faîtes un grand ménage du printemps : en faisant le tri dans vos placards pour vous débarrasser de ce qui vous encombre
  • Mettez en place des routines de ménage afin de ne plus vous laissez déborder : vous pouvez vous inspirer de la méthode FlyLady : par exemple, nettoyer tous les soirs votre comptoir de cuisine, passez l’aspirateur tous les mardi, nettoyez la douche juste après l’avoir utilisée…
  • Prenez aussi l’habitude le soir d’identifier ses 3 actions les plus importantes à effectuer la journée suivante : en anglais les 3 MIT (Most Important Things) : quelles sont les 3 choses qui, si je les accomplies à la fin de la journée, pourront me faire dire que la journée a été efficace ? Le matin : au réveil, avant de prendre le petit déjeuner ou sortir de la maison, relisez vos 3 MIT et tout au long de la journée, concentrez-vous principalement sur la réalisation de ces 3 actions.

Renouer avec une routine physique plus intense

Pour contrebalancer la lourdeur parfois présente en les débuts de Printemps humides, faire de l’exercice physique induira un sentiment de légèreté. Cela peut être une séance de footing, de vélo ou de marche rapide.

Afin de lutter contre les excès de Kapha, pratiquez idéalement votre séance entre 6h et 10h du matin. Mettez aussi à profit la vitalité ambiante pour pratiquer une petite séance « Montée d’énergie » à pratiquer tous les 2/3 jours :

– 10 minutes de cordes à sauter : enchaîner des séances 30s de saut/30s-1min de récupération en variant les sauts (pieds joints, pieds alternés…)

– 5×10 pompes

– 3×8 burpees

– 3×1 minute de planche : 1 minute sur les coudes regarde devant soi et 1 minute sur un coude de chaque côté.

Vous pouvez aussi vous inspirer du programme physique suivant :

Le Yoga comme complément à la musculation

 Reconnecter avec la nature

Si les températures restent encore fraîches, elles entament une douce remontée. Cela peut être l’occasion pour commencer votre pratique d’ancrage.

Cette pratique consiste à aller marcher dans la rosée, pieds nus, tous les matins afin d’harmoniser son énergie électromagnétique.

groundingVoici une routine pour vous inspirer :

Une routine de séquence énergétique pour bien débuter la journée

 

Si j’ai plus de mal à la pratiquer les matins d’hiver ; dès que le Printemps tarde, cela devient un besoin essentiel pour m’aider à me poser et à démarrer la journée sur de bonnes vibrations.

Si vous en éprouvez l’envie, pourquoi ne pas commencer une quête de la conquête du froid. Cela peut être plus facilement envisageable qu’en hiver.

Trouvez un lac près de chez vous et donnez-vous comme objectif, d’y plonger dedans d’ici le milieu du Printemps !

S’ouvrir sur le monde

Le Printemps nous pousse à aller vers les autres et à réchauffer nos relations sociales.

Organisez les premières randonnées printanières avec vos amis, allez au Printemps du cinéma, prenez les premiers verres en terrasse, allez jouer dehors avec vos enfants, faîtes une séance de sauna entre amis pour assécher l’humidité excessive de Kapha…

En hiver, nous avons souvent tendance à rester dans le confort de nos maisons et à se centrer plus sur notre foyer. Avec le Printemps, embrassez cette sensation de fonte de glace, à l’extérieur comme dans nos cœurs.

Harmonisez aussi votre garde-robe au diapason de la saison : au début du Printemps, quand l’air est encore froid, habillez-vous dans des couleurs chaudes dans des tons rouges, jaune ou orange, puis progressivement adoptez des tons plus froids : bleu, vert, violet..

 Ajuster votre séance de yoga

Afin de contrebalancer Kapha, notre pratique sera axée sur la légèreté. L’accent sera également porté sur le nettoyage des poumons et des reins.

Nous nous efforcerons de bien ouvrir la poitrine et la cage thoracique dans nos poses d’ouverture comme l’arc et le Cobra et de respirer bien profondément. Les torsions serviront à stimuler le Plexus Solaire

La salutation au Soleil est aussi à l’honneur : pourquoi ne pas accueillir l’arrivée du Printemps en faisant 108 Salutations à l’astre de lumière ?!

1. La Salutation au Soleil (3 fois de chaque côté)

La salutation au soleil

2. Le Guerrier I

Le Guerrier - Yoga du Printemps

3. La Lune

La Lune - Yoga du Printemps

4. Le Chameau

Le Chameau - Yoga du Printemps

5. L’Arc

L'Arc - Yoga du Printemps

6. Le Cobra

Le Cobra - Yoga du Printemps

7. La Pince

La Pince - Yoga du Printemps

8. L’Enfant

L'Enfant - Yoga du Printemps

Je vous propose également une petite séance de méditation de Printemps à lire pour terminer votre séance, centrée sur la joie et l’abondance :

Asseyez-vous confortablement, fermez les yeux ou laissez les ouverts sur un point fixe .Invitez votre corps à relâcher. Placez vos paumes face au ciel, le dos des mains reposent tranquillement sur vos genoux. Le dos est droit.

Amenez votre attention sur la respiration, en laissant le souffle aller librement et sans effort.

Le printemps est la saison de la renaissance : nous allons centrer cette séance sur la joie et l’abondance.

Peu à peu essayer d’allonger le temps d’expiration. A chaque expiration, répéter mentalement le mot « joie » (ou tout autre mot signifiant pour vous la venue du printemps).

Imaginez-vous entouré de la chaleur douce du soleil, de plus en plus présent dans cette saison.

Sentez les odeurs du printemps : les fleurs, l’herbe fraîche… tout en répétant votre mantra choisi.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi faire un travail spécifique sur Manipura : le Chakra du Plexus Solaire.

Équilibrer le Chakra Solaire : Manipura

Beau Printemps !

Restons en contact !

Les dernières infos, évènements, podcasts,... Ne ratez rien !