L’Ayurveda, la médecine traditionnelle indienne, est souvent considérée comme la sœur du yoga, partageant le même but : la réalisation de Soi.

Son but est d’harmoniser le corps, l’esprit et le mental en utilisant alors le yoga comme un outil puissant.

A la différence de la médecine chinoise intègre l’esprit en plus du corps et du mental. Elle vise à développer le physique, le psychique et le spirituel pour mener à la réalisation de son Dharma (son but existentiel).

Si vous suivez les cycles de la lune, vous êtes sans doute déjà sensible au suivi du rythme de la nature avec le passage des saisons et l’énergie mouvante du cosmos.

Suivre les préceptes de l’Ayurveda, qui propose un découpage de la journée selon les énergies dominantes (Dinacharya), pourra alors être une évolution naturelle de votre pratique.

Vous trouverez peut-être quelques ajustements à apporter pour augmenter votre bien-être ou vous rendrez compte que naturellement, vous avez tendance à être à l’écoute de ces différentes vibrations.

En effet, la philosophie de l’Ayurveda porte une importance particulière à suivre le cycle de la nature en le reliant également aux rythmes biologiques de l’homme.

La journée de selon l’Ayurveda est basée suivant le cycle du Soleil et de la Lune, mais aussi les trois doshas : Vata, Kapha et Pitta.

Les doshas sont les trois forces dynamiques ; ce sont les énergies de la médecine ayurvédique.

Ils combinent chacun 2 des éléments principaux : la Terre, l’Eau, le Feu, l’Air et l’Espace.

L’Ayurveda considère l’être humain comme un cosmos en miniature avec des prédispositions plus ou moins affirmées pour chacun de ces trois doshas. Cette philosophie intègre ainsi l’unicité de l’individu dans le cosmos tout entier.

De par cette considération, la médecine Ayurvédique a pu tirer des pratiques traditionnelles pouvant être bénéfiques à tous et permettre d’atteindre une santé physique et mentale optimales afin de progresser vers sa Réalisation.

L’importance d’avoir une routine

Un des préceptes fondamentaux de la médecine ayurvédique est de suivre une routine.

Avoir une routine permet d’instaurer une stabilité et un sentiment de sécurité par le fait d’avoir des repères forts dans une journée. Le corps et l’esprit sont ainsi régulés naturellement et libérés des choix secondaires.

Cela permet de supprimer la fatigue décisionnelle, ainsi vous pouvez consacrer un maximum d’énergie à vos buts supérieurs.

Cette routine est représentée en Ayurveda par « Dinacharya ».

« Din » signifie « jour » et « Acharya » : inscrire.

Elle décrit les actes essentiels d’hygiène de vie afin de s’assurer que tous les éléments pour une parfaite santé sont réunis.

Cependant, mettre en place une routine peut demander une attention et un certain effort.

Les pratiques décrites dans Dinacharya pourront, dans un premier temps, vous paraître exigeantes et difficiles à mettre en place dans un emploi du temps qui est souvent bien chargé.

Mais, tout n’a pas à être bousculé du jour au lendemain. Identifiez 2 ou 3 aspects sur lesquels vous voulez travailler (votre alimentation, votre rythme de sommeil…) pendant une ou deux semaines, et peu à peu mettez en place de nouvelles habitudes. Ainsi vous aurez plus d’énergie pour en incorporer de nouvelles et être aspiré dans un cercle vertueux.

Les principes généraux de Dinacharia

La philosophie indienne est très marquée par la dualité.

L’Univers est en constante danse entre des énergies opposées et complémentaires (comme le Yin et le Yang de la médecine chinoise).

La beauté de l’existence est de savoir écouter le rythme et la musique de ces énergie afin d’entrer dans cette danse.

L’harmonie est parfaite quand nous savons être à l’écoute de ces énergies et les savourer dans leur différence et leur complémentarité.

C’est d’ailleurs là que réside la puissance du Yoga. En effet, yoga signifie « joug, union » et vise à obtenir l’unité dans le physique, le psychique et le spirituel.

Une des oppositions les plus marquantes dans les énergies cosmiques est celle de la Lune et du Soleil.

Ainsi, pour pouvoir profiter au mieux de notre existence et tirer profit de l’énergie mouvante du cosmos, il est préférable de danser avec lui et d’adopter le rythme régi par la Lune et le Soleil.

Le Soleil nous baigne d’énergie masculine, active, dans une ouverture au monde. C’est l’Énergie Yang de la médecine chinoise.

Pour capter cette énergie, il faut être dans cet état d’esprit dynamique avant qu’il ne se lève.

La Lune, elle, est plus douce, plus introvertie et introspective. Avant son apparition dans le ciel, il est nécessaire de lui avoir accordé une place en nous en ayant fait le vide de notre agitation à la nuit tombée.

A un niveau plus subtil, l’énergie des trois doshas gouvernent également notre journée.

En résumé, les trois doshas sont :

  • Vata : combinaison de l’air et de l’espace : lié au Mouvement
  • Pitta : combinaison du feu et de l’eau : lié à la Transformation
  • Kapha : combinaison de l’Eau et de la Terre : lié à la Structure

Par rapport aux saisons, ces doshas peuvent être globalement associés à :

  • Vata : Fin de l’Automne / Début de l’Hiver : avec le vent froid qui assèche de l’air et de l’éther
  • Pitta : Fin du Printemps/ Eté / Début de l’Automne : avec la chaleur du feu
  • Kapha : Fin de l’Hiver / Début du Printemps : avec sa boue (mélange d’eau et de terre) et son humidité

Quant au niveau physiologique, afin de mieux comprendre le découpage selon l’Ayurveda :

  • Vata : la fonction motrice, la respiration, le cœur, les sucs digestifs
  • Pitta : la digestion et l’assimilation des aliments, le maintien de la température corporelle
  • Kapha : le système immunitaire, le goût, les articulations

Les 3 Doshas

Les doshas en ayurveda

Le découpage de la journée selon l’Ayurveda

Comme nous l’avons vu, une journée est composée de 2 cycles :

  • Le cycle de la Lune
  • Le cycle du Soleil

Selon l’Ayurveda, chaque cycle est aussi dominé par les trois doshas en des périodes de 4 heures :

  • Vata : entre 2h00 et 6h00 (Soleil) // entre 14h00 et 18h00 (Lune)
  • Pitta : entre 10h00 et 14h00 (Soleil) // entre 22h00 et 2h00 (Lune)
  • Kapha : entre 6h00 et 10h00 (Soleil) // entre 18h00 et 22h00 (Lune)

Cycle du Soleil

Le moment sacré du matin : Brahma Muhurta

Afin de commencer la journée de façon optimale et de capter toutes les qualités de l’Énergie du Soleil, l’Ayurveda suggère de se lever entre 4h et 6h du matin, en période de dominance Vata.

Cela permet aussi de savourer l’Énergie de Brahma Muhurta.

Bhrama Muhurta signifie littéralement la période de Brahma. Ce moment est déterminé par rapport au lever du Soleil.

L’Ayurveda recommande de se lever entre 1 et 2 Muhurta (1 Muharta = 48 minutes) avant le lever du Soleil, soit entre 96 et 48 minutes avant l’aube. Cela permet d’accueillir le Soleil pleinement en conscience et de savourer ce moment si particulier où la nature s’éveille.

Nous sommes alors dans un cycle Vata, le Prana (l’énergie vitale) est à son apogée.

C’est donc un moment parfaitement opportun pour se charger d’un maximum d’énergie cosmique et remplir ces batteries pour la journée.

Vous avez peut-être remarqué que, à ce moment, l’air est d’une pureté toute particulière. Les animaux commencent à se réveiller eux-aussi et la joie d’un jour nouveau règne dans l’atmosphère.

La nature est chargée en qualité sattvique (pure, équilibrée). Cela aide ainsi à se sentir bien ancré et en harmonie avec l’Univers.

soleil

Physiologiquement, c’est aussi à ce moment que les sécrétions de la glande pinéale sont à leur maximum, nous rendant ainsi pleinement alerte et réceptif.

Ce créneau est idéal pour se connecter à soi et au divin.

En étant sous dominance Vata, ce moment est aussi indiqué pour pratiquer une purification de notre organisme. La présence de Vata donne à l’air une légèreté et une clarté qui nous rend plus sensible à la beauté de la nature.

En se levant après 6 heures du matin, nous serons dans une dominance Kapha, plus lourde et stagnante. Nous peinerons alors à donner une dynamique positive à notre journée.

Tandis qu’en se levant pendant Brahma Muhurta, nous devenons ainsi les maîtres de notre journée et pouvons démarrer du bon pied.

Les routines du matin selon la Dinacharya

1. Pratiquer la gratitude : Affirmer son Sankalpa

Dès son réveil, avant de poser le pied par terre, prenez un moment pour pratiquer la gratitude et trouver 2 ou 3 choses dont vous êtes heureux dans votre vie.

C’est aussi le moment d’affirmer son Sankalpa (son intention) et de donner une impulsion positive à la journée.

2. Se gratter la langue : Jiva Sodhana

Avec un gratte-langue, enlevez la fine particule blanche déposée sur la langue.

Vous vous débarrasserez ainsi des cellules mortes et bactéries responsables de la mauvaise haleine, aphtes ou autres joyeusetés…

Lavez-vous ensuite les dents avec un dentifrice, de préférence sans fluor. Préférez un dentifrice à l’argile avec quelques gouttes d’huiles essentielles.

3. Faire gandouche : Ganduch Kavala

Gandouche est un bain de bouche à l’huile végétale.

Pendant 5 à 20 minutes, gardez dans votre bouche une cuillère d’huile de noix de coco ou de sésame. C’est un excellent moyen de se débarrasser des toxines présentes dans votre bouche.

Les lipides permettent de décoller bactéries nuisibles des parois de vos gencives, langues et intérieur de la bouche.

Avoir une bonne santé buccale permet de lutter contre les caries, les gingivites mais aussi booste le système immunitaire tout entier.

D’après l’un des textes fondateurs de la médecine ayurvédique, le Charaka Samhita, faire « Kavala Gandusha » ou les bains de bouches à l’huile préviendrait une trentaine de maladies, en passant du diabète à l’hypertension.

En tout cas, ce qui est démontré, c’est que cela permet de se débarrasser des toxines et des bactéries nuisibles présentes dans la bouche.

Par ailleurs, les points de réflexologie de la langue sont aussi stimulés permettant de travailler sur certains organes comme le foie ou le pancréas.

4. Se laver le nez : Jala Neti

Toujours afin de se débarrasser des impuretés, l’Ayurveda recommande de se laver le nez avec une solution d’eau tiède salée.

C’est une technique très efficace en prévention et traitement des rhumes, des sinusites et des allergies saisonnières. De plus, cela réduit la pression dans la région du front et des yeux.

C’est ce qu’on appelle Jala Neti. Cela consiste à faire couler de l’eau salée dans une narine, en ayant la tête penchée sur le côté, et de la laisser s’écouler par l’autre narine. Ensuite vous vous mouchez pour évacuer le mucus ainsi libéré.

Après Jala Neti, vous aurez la sensation de respirer beaucoup plus facilement et d’avoir les sinus bien dégagés.

Pour amplifier cet effet, vous pouvez faire ensuite quelques respirations alternées  en bhastrika ou pratiquez kapalabhati.

5. Boire de l’eau chaude

L’Ayurveda recommande ensuite de boire de l’eau tiède afin de réveiller les intestins.

En cas de constipation, vous pouvez faire bouillir un peu de gingembre dans de l’eau et boire cette à température légèrement chaude.

gingembre bouilli

6. Se masser : Abhyanga

Commencer par réaliser un massage à sec avec un gant de crin pour stimuler le système lymphatique. Commencez par le pied et remonter le long des jambes, puis passer au bras en allant des poignets vers les épaules.

Puis, massez-vous le corps et le visage avec une huile végétale légèrement réchauffée.

Vous pouvez chauffer l’huile délicatement au bain-marie ou tout simplement la passer sous un filet d’eau chaude.

Là aussi, commencez par les pieds pour remonter vers le ventre, puis enchaîner par les bras. Faîtes des grands mouvements circulaires. Continuez par un massage abdominal, puis de la poitrine pour finir par la nuque et le visage. N’oubliez pas les oreilles ainsi que le crâne (si vous avez prévu de faire un shampooing en suivant).

Cela est très utile pour :

  • se réchauffer
  • améliorer la qualité de la peau et en empêcher le vieillissement prématuré
  • se détendre et réduire la fatigue

abhyanga

7. Se laver le corps

Prenez ensuite une douche ou un bain pour rincer l’huile.

Le rituel de la douche est aussi considéré dans la tradition indienne comme un moyen de se purifier et de laver son aura. Pensez à cela lorsque l’eau s’écoule sur vous et faîtes de ce moment un instant sacré !

8. Faire des exercices physiques

Enchaînez ensuite par une séance d’exercices physiques pour faire circuler l’énergie.

Cela peut être un footing, de la marche rapide ou une séance de yoga dynamique :

Présentation du Yoga Chakratique

 

9. Faire une session de prāṇayāma

Enfin, finissez votre séance d’exercices physiques par une série de respirations.

La respiration que je préfère ainsi que la plus tonifiante pour commencer la journée est Kapalabhati :

http://www.samtosha-yoga.org/2016/07/la-respiration-kapalabhati.html

Vous voilà fin prêts, rempli d’énergie pour aborder le prochain cycle ayurvédique !

La matinée : 6h – 10h : Kapha

Prenez ensuite un bon petit déjeuner nourrissant pour bien commencer la journée. Évitez cependant des aliments trop lourds à digérer.

Nous entrons dans un cycle plus lourd, dominé par Kapha. Étant toujours dans le cycle de l’Énergie du Soleil, nous allons chercher à contrebalancer Kapha, afin de ne pas se laisser entraîner par sa lenteur.

La meilleure des choses est de faire une session de sport dynamique, pourquoi pas un petit footing ou une marche rapide si vous avez le temps?!

Sinon, faîtes vos activités professionnelles en privilégiant les tâches demandant une plus grande concentration. En effet, Kapha est bien ancré et, de par sa sa stabilité, nous aidera à rester attelé à une même tâche pendant un long créneau.

Le milieu de matinée et le déjeuner : 10h-14h : PITTA

Nous sommes alors dans le cycle dominé par le feu et la transformation.

La fin de matinée peut être associée à des activités innovantes, de transition et de réflexion intellectuelle.

Ensuite, faîtes de votre déjeuner le repas le plus copieux de la journée. C’est à ce moment que, Agni, le feu digestif, brûle au plus fort. Il vous aidera à digérer et à bien assimiler les aliments.

Mangez dans le calme et en pleine conscience. Savourez chaque bouchée. Avant le repas, prenez le temps de remercier la Nature pour ce qu’elle nous donne, mais aussi le cuisinier du repas, l’agriculteur qui a semé et récolté les aliments, … soyez dans une attitude de gratitude.

Dinacharia

Ne mangez pas si le repas précédent n’a pas été digéré. L’Ayurveda déconseille les snacks ou goûters.

Ne buvez pas d’eau (et surtout pas froide) pendant votre repas, cela noierait les enzymes digestives et diminuerait Agni, le feu digestif.

Prenez plutôt une tisane environ 30 minutes à la fin de celui-ci pour vous aider à digérer.

Après le déjeuner, si vous le pouvez, faîtes une petite balade afin de vous assurer d’une bonne digestion.

L’après-midi : 14h – 18h : Vata

Nous retrouvons le créneau Vata du matin.

Consacrez vous à vos activités de travail habituelles. Évitez les tâches demandant une grande concentration (à placer plutôt dans la matinée) car le caractère volatile de Vata les rendrait plus délicates à exécuter.

L’Ayurvedâ déconseille les siestes dans l’après-midi (hormis pour les personnalités de types Vata qui ont tendance à peu dormir la nuit et dont une courte sieste évitera d’aggraver leur propension à la dispersion).

La soirée : 18h – 22h : Kapha

La lourdeur de Kapha revient, mais cette fois-ci dans le cycle de la Lune. Nous allons donc suivre le rythme marqué par cette énergie en ralentissant, nous aussi. On essaie de trouver l’apaisement en pratiquant  des activités douces et relaxantes. C’est aussi le moment de se retrouver en famille ou entre amis, pour des séances de lecture ou de jeux de société…

dinacharia - soir

Le moment du coucher est aussi un moment privilégié d’équilibre entre la nuit et le jour. C’est, similairement à Brahma Muhurta, une période chargée en énergie sattvique. C’est l’occasion de savourer la soirée pour se retrouver soi-même et avec ses proches.

Voici une proposition de routine pour le soir :

1. Prendre une douche

Lorsque vous rentrez, prenez une douche afin de vous laver de toute négativité que vous avez pu rencontrer dans la journée. Vous avez été en contact avec des personnes d’un niveau énergétique différent qui ont pu drainer ou perturber votre champ magnétique. L’eau vous permettra de vous assainir et de vous recentrer.

Vous pouvez associer cette douche à un rituel de purification :

Visualisez l’eau nettoyer toutes vos pensées négatives, tous vos blocages, vos douleurs… Imaginez les s’écouler le long de votre corps et s’en aller loin de vous. Imaginez ensuite toutes les choses positives que vous souhaitez dans votre vie et visualisez les couler sur votre tête et absorbez les par tous les pores de votre peau.

2. Dîner légèrement et tôt dans la soirée

Le dîner devrait être pris vers 19h ou au moins 2 heures avant d’aller se coucher. Il est plus léger que le déjeuner. Le corps n’a plus besoin d’énergie, au contraire, ne surchargez pas l’estomac avec un repas dont la digestion demanderait beaucoup d’efforts et perturberait le sommeil.

Cela évite aussi la formation d’ama ou de toxines dans le corps.

Prenez un repas chaud comme des légumes avec un peu de quinoa ou une soupe.

Vous pouvez aussi terminer le repas par un chaï (dont la recette m’a été donnée par une amie yogini 😉 ) :

thé chaï ayurveda

3. Faire des activités relaxantes et socialisantes

Cela peut être de la lecture en famille, une séance de massage ou auto-massage ou une activité sportive douce comme de la marche ou une promenade en vélo.

Vous pouvez aussi faire vos exercices du cycles lunaires ou prendre un moment pour écrire dans votre journal, peindre, dessiner, faire du jardinage….

4. Faire une séance de yoga doux

Des postures centrées sur l’introspection comme la pince ou la demi-pince sont particulièrement adaptées.

Demi Pince

ou le héros couché : qui vous permettra de vous assurer une bonne digestion.

Vous pouvez terminer cette petite séance par la Salutation à la Lune :

Chandra Namaskar

5. Enchaînez par des exercices de pranayama et une séance de méditation

Vous pouvez ensuite conclure la soirée par des respirations appaisantes comme :

  • Samavritti : la respiration carrée
  • Nadi Shoddhana : la respiration alternée

Vous pouvez ensuite méditer en silence.

Pour ma part, je viens d’acquérir un bol chantant et j’aime écouter ses vibrations le soir, près d’une bougie.

6. Allez-vous coucher avant 22h

Dans votre lit, refaites mentalement votre journée et déterminez ce que vous aurez pu améliorer et ce dont vous êtes satisfait.

Redîtes vous les choses pour lesquelles vous éprouvez de la gratitude.

Puis laissez-vous entraîner par le sommeil.

Si vous éprouvez des difficultés à vous endormir, essayer le Yoga Nidra :

http://www.esprityoga.fr/easyblog/5-bonnes-raison-de-pratiquer-le-yoga-nidra

C’est un excellent moyen de détendre son corps et calmer son mental.

La nuit : 22h – 2h : Pitta

Il est fortement recommandé de se coucher avant 22 heures, afin de ne pas rentrer dans un nouveau cycle Pitta qui rendrait l’endormissement plus difficile.

Le sommeil entre 10h et 2h du matin est généralement de très bonne qualité et mis à profit pour que le corps et le cerveau se régénèrent.

C’est aussi l’occasion d’essayer de vivre des rêves éveillés. Si vous voulez tenter l’expérience :

Trouver sa voie avec le Yoga Nidra et les rêves éveillés

Dormez entre 6 heures et 8 heures par nuit. En vous couchant avant 22 heures, vous arriverez à vous lever aisément le lendemain matin pour célébrer Brahma Muhurta !

Adapter les journées selon son doshas

Nous avons vu les éléments principaux de la routine décrite dans l’Ayurveda. Cependant cette routine est à adapter selon votre constitution et selon la saison:

Si vous êtes à dominance Vata  ou pendant l’hiver (froid, venteux et sec):

Nous allons donc chercher à nous réchauffer et nous stabiliser.

Les repas seront toujours chauds à horaires réguliers et bien nutritive, dans des saveurs douces et salées.

Côté exercices physiques, privilégiez des activités douces, comme le yoga, la marche…

Avant le coucher, faîtes un massage des pieds avec de l’huile de sésame.

Ne veillez pas tard et évitez les stimulations excessives.

Si vous êtes à dominante Pitta ou en été (chaud) :

Le but va être ici de se rafraîchir avec une alimentation légère, peu épicée, et crue au maximum.

Évitez le café, l’alcool et le chocolat.

Utilisez plutôt l’huile de coco pour le massage.

Pour les exercices physiques, vous pouvez faire de la natation, de la course à pieds : des activités plus intenses que pour le dosha Vata.

Si vous êtes à dominance Kapha ou à la fin de l’hiver/début du printemps (froid et humide)

Ayez une alimentation chaude et légère. Cette fois-ci, misez sur les épices. Vous pouvez jeûnez par intermittence.

Choisissez l’huile de moutarde mélangée avec un peu d’huile de sésame pour l’automassage.

Pour les exercices physiques, vous pouvez faire de la course à pieds, de la marche nordique, du vélo en côtes : des activités plus intenses que pour les autres dosha.

dinacharia

Voici pour la description de Dinacharia !

Si elle comporte beaucoup d’éléments et peu être difficile à mettre en place avec votre rythme de vie, incorporez les changements qui vous plaisent petit à petit. Commencez par ce qu’il y a de plus agréable comme l’auto-massage (Abhyanga), puis plus tard vous essayerez de vous lever à 5 heures du matin 😉 !

Sachez qu’il existe également une routine selon les saisons : ritucharya, mais nous développerons cela dans un prochain article !

Namaste !

Restons en contact !

Les dernières infos, évènements, podcasts,... Ne ratez rien !