J’ai toujours été fascinée par les habitudes et les différents conseils que l’on pouvait adopter pour améliorer sa qualité de vie.

J’ai dévoré des livres comme « Tools of Titan » de Tim Ferriss,  » de « Les Sept Habitudes des Gens Efficaces » de Steven R. Covey et plus récemment « Atomic Habits » de James Clear.

Alors, je vous livre un inventaire à la Prévert des différentes façons qui me plaisent pour se faire du bien, que ce soit dans sa tête, dans son corps, par ses pensées ou par son alimentation.

J’en ai adopté quelques unes, travaille sur d’autres et certaines sont encore à l’état de chimères.

Dans sa tête

1. Discuter régulièrement avec une version de soi future idéale

Une excellente pratique pour progresser vers ses objectifs.

Quelques suggestions pour construire le pont quantique vers cette version de vous-même :

2. Ne pas tout de suite ouvrir les yeux à son réveil, mais retisser le fil de ses rêves encore tout chaud et les noter dans un carnet

C’est un moyen de retenir encore un peu ses rêves pour les retenir et ensuite commencer un travail dessus :

3. Dialoguer avec son inconscient

Notre inconscient engrange une quantité phénoménale d’information. Son savoir ne nous est pas toujours accessible. Pour l’interroger, on peut mettre en place, le « signalling ». Cela consiste à obtenir une réponse idéo-motrice : un doigt qui bouge, une main qui monte, la tête qui oscille pour signifier « oui » et « non ».

Une technique à acquérir en auto-hypnose ou à l’aide d’un praticien.

4. Pratiquer la méthode 365 et la cohérence cardiaque

Régulièrement, 3 fois par jour pendant 5 minutes, faire 6 respirations :
– Inspirez profondément par le nez pendant 5 secondes en gonflant le ventre
– Expirez profondément par la bouche pendant 5 secondes en rentrant le ventre

Dans l’optique d’apprendre à contrôler sa respiration afin de réguler son stress et son anxiété.

Plus le rythme cardiaque est régulier ; plus les fonctions cognitives, la stabilité émotionnelle et les émotions positives sont facilitées.
Il est possible de générer un rythme cohérent simplement en respirant tranquillement à un rythme de 10 secondes (5 secondes à l’inspiration, 5 secondes à l’expiration). Respirer régulièrement de cette façon peut ainsi être une intervention utile pour se relaxer.

L’objectif de la cohérence cardiaque est de rendre les battements de cet organe plus réguliers, afin de réduire le stress en diminuant le taux de cortisol.

5. Commencer la journée par dire/écrire/pensée 3 choses pour lesquelles éprouver de la gratitude

Des choses toutes simples, comme juste être en vie, respirer et sentir l’air entrer dans mes poumons

6. S’initier au chant intuitif

Et pourquoi pas en compagnie de Cécile ?

7. Faire des rondes EFT quand un sentiment d’angoisse et de peurs monte

Voici une présentation de l’EFT :

C’est si simple à mettre en place et pourtant terriblement efficace

8. Méditer sur ses Chakras régulièrement et vérifier s’ils tournent harmonieusement

En me reliant à la couleur et aux qualités reliées à chacun d’entre eux. Visualiser les couleurs en écoutant une méditation.

C’est aussi un bain aux couleurs de l’arc en ciel dans lequel on s’immerge.

9. Instaurer des temps de jeûnes réguliers

Pour le moment, je n’ai pas effectué de jeûne de plus de 24 heures.
Prochainement, je l’espère.

10. Suivre les cycles de la Lune : de la Lune du Loup à celle des Longues Nuits

Là, cela est devenu partie intégrante de mon quotidien :

11. Marcher pieds nus le plus souvent possible, ressentir le contact de l’herbe sous ses pieds

Et ainsi éveiller tous ses sens : toucher, odorat et ouïe. Idéalement au petit matin, à la fraîche.
Savourez pleinement ces sensations : l’humidité du sol, les bruits de la nature qui s’éveille avec les premiers oiseaux, l’odeur fraîche de l’herbe…

Et engranger tous les bénéfices que l’on prête à cette pratique :

  • Renforce les muscles des pieds, les tendons et les ligaments
  • Améliore la circulation sanguine grâce à l’humidité fraîche de la rosée
  • Masse les zones de réflexologie du pied
  • Réduit le stress
  • Neutralise les énergies
  • Améliore le système immunitaire
  • Aide à combattre les maux de tête

12. Se lever tous les jours vers 5h du matin pour savourer Brahma Muhurta

Un temps essentiel pour profiter du calme intérieur et extérieur.
Un temps pour soi, un temps à soi, avant que tout se réveille.

13. Faire partie ou créer une communauté : cercle de femme, association, entre voisins, amis, famille ou sœurs…

Où vous êtes les bienvenus pour nous rejoindre :

https://www.facebook.com/groups/klerviyoga/

14. Méditer tous les jours

Une pratique que je peine toujours à ancrer au quotidien.

C’est pourtant un point commun de nombreuses personnes les plus productives et les plus créatives.

15. Avant de se lever, rester 5/10 minutes au lit pour planifier sa journée

Avant d’allumer son téléphone, rester qu’avec soi-même pour organiser sa journée, sans contraintes forcées, sans demande d’approbation de l’extérieur ; rassembler ses pensées sans être parasité.

Ne pas se comparer sur les réseaux sociaux en regardant son feed facebook ou instagram. ; ne pas se laisser dicter son agenda par les emails reçus boite mail.

16. Modéliser les personnes qui inspirent : explorer leurs fonctionnement, leurs pensées, leurs croyances… et prendre ce qu’il y a de bon en cela

Trouver des modèles et les imiter, les décortiquer, s’approprier ce qui résonne avec nous, tel un enfant apprenant à marcher et imitant les adultes. S’inspirer de ces modèles pour qu’ils nous ouvrent les portes vers une meilleure version de nous-même

17. Écrire une liste de vœux lunaires à chaque Nouvelle Lune

Une liste que je rédige sur 3 morceaux de papier : 1 que j’enterre à la Pleine Lune, 1 que je brûle lors de la Lune Balsamique et je conserve le dernier sur mon carnet lunaire.

Lune après lune, j’ai le sentiment de me rapprocher de mes buts.

18. Avant de me coucher, je passe en revue ma journée et je réfléchis sur la façon dont j’aurais pu l’améliorer

Avec indulgence, sans jugement. Simplement pour faire le point et déceler des axes d’amélioration pour les journées futures.

19. Faire partie des « Psychonautes »

Un programme passionnant et extrêmement riche et inspirant d’auto-hypnose en ligne.

On embarque à la découverte de notre cerveau !

20. Lire, d’écouter ou parler avec des personnes inspirantes tous les jours

Voici la liste des podcasts que j’écoute régulièrement :
– Beyond The To-Do List (Erik Fisher)
– Bee the Wellness (Adam and Vanessa Lambert)
– The Drive du Dr Attia (Brooke Castillo)
– Mike Mandell Hypnosys (Mike Mandell & Chris Thomson)
– My Seven Chakra (Brooke Castillo)
– Being Boss (Brooke Castillo)
– The Life Coach School Podcast (Brooke Castillo)
– Primal Blue Print (Mark Sisson)
– Ben Greenfield Fitness (Ben Greefield)

21. Quand l’énervement monte, s’isoler dans un coin et pratiquer l’exercice du pompage des épaules en sophrologie

En Inspirant par le nez, monta

nt les épaules vers oreilles, bloquant la respiration puis, les poumons pleins, faire un mouvement de pompes avec les bras.

Et lorsque l’énergie est montée et qu’il est temps d’expirer, relâchez toutes les tensions en soufflant par la bouche.

Et sentir l’énervement et la colère se dissiper.

22. Écrire tous les jours

A minima dans notre groupe Facebook, pour colorer ma journée.

Sinon, en vue de l’écriture d’un prochain livre 🙂 !

23. Écouter le son d’un bol tibétain pour s’emplir des vibrations et les laisser résonner en soi

Faire vibrer le bol, le soir, à la tombée de la nuit…

bol tibétain

24. Ancrer des émotions positives

A chaque fois, que l’on vit quelque chose d’agréable : un câlin de ses enfants, une bonne nouvelle qui arrive, une petite victoire, un compliment qui élève…
1. Rester aussi longtemps que possible dans cet état
2. Ressentir cette joie dans son corps
3. Se concentrer sur ce qui est valorisant, agréable ou qui fait sens pour soi dans cette expérience

Et y associer un petit geste facile à prendre : des doigts qui se touchent ou appuyez sur un certain point de votre corps.
C’est une technique que l’on apprend en hypnose et en PNL. Ainsi, ce geste devient associé avec une émotion positive. Pour bien l’ancrer, il nécessite d’être fait régulièrement et le plus souvent possible.

DANS SON CORPS

25. Dormir au moins 8 heures toutes les nuits

En appliquant les conseils de cet article :

26. S’exposer au froid tous les jours : soit par des douches froides, soit en se baignant

Ou à défaut pratiquer le Yoga Toumo :

27. Avoir une variété de mouvements la plus grande possible tous les jours : courir, danser, nager…

Et exercer son toutes ses possibilités : souplesse, musculature et mobilité.

Pour m’inspirer, j’aime consulter régulièrement ce site :

https://gmb.io

28. Pratiquer la méthode Wim Hof : respiration / Exposition au froid / Mental d’acier

Et si vous faîtes partie des Psychonautes, Vincent Hürner fait un excellent guidage dans le cours du 1er avril (vers la minute 18) pour passer de la première vitesse de respiration imagée par la sortie du garage, la seconde vitesse : la sortie de la ville, puis la troisième : celle des routes de campagne et finir sur l’autoroute la respiration, où une hyperventilation nous mène au plus profond de nos pensées.

29. Pratiquer régulièrement une purge yogique : Shankha Prakshalana

Pratique encore jamais tentée mais qui me fait de l’œil : https://yoga-et-vedas.com/shanka-prakshalana-detox-yogique-purge-digestif-intestins/

30. Faire la Salutation au Soleil tous les matins

La salutation au soleil

31. Lever la tête, placer les épaules en arrière, gonfler la poitrine… se tenir droite : à chaque passage d’une porte

Un petit ancrage pour changer sa posture et gagner en confiance.

Une technique exposée par Jordan Harbinger :

A chaque fois, que vous passez le seuil d’une porte, prenez attention à votre posture et corrigez la si nécessaire en prenant une posture de confiance en soi :
Tenez-vous bien droit, la tête haute, le menton légèrement en arrière, les épaules basses, la poitrine ouverte. Ainsi, vous dégagerez une attitude de confiance en vous que les autres percevront et vous renverront également.
Peu à peu, cette posture et le sentiment s’en découlant deviendront tout à fait naturels.
Et pour ne pas oublier d’effectuer ce petit changement de posture, il suggère de coller des post-it sur l’embrasure des portes que vous passez le plus souvent, à hauteur des yeux (prenez les tout petits post-its qui ne servent pas à noter grand’ chose et qui resteront relativement discrets).

32. Faire 50 pompes tous les jours

Un exercice efficace sur tout le corps. Faire les pompes en apnée comme dans la méthode Wim Hof permet aussi d’aller plus loin dans leur enchaînement

33. Faire des squats ou des pompes à chaque passage aux toilettes

Une façon d’inviter le mouvement régulièrement et, mine de rien, de se muscler petit à petit.

J’avais entendu une personne dire qu’après avoir tiré la chasse d’eau, elle faisait des pompes le temps que l’eau finisse de s’écouler. Une façon de prendre une habitude de se muscler et d’instaurer un réflexe de Pavlov ;-).

34. Faire de la corde à sauter

Pour faire monter le cœur, accroître son endurance et son souffle et retrouver les joies de petites filles quand on s’amusait dans la cour de récré.

35. S’entraîner au grand écart et à la posture sur la tête tous les jours

Voici un lien avec des postures de yoga spécifiques pour s’y exercer :

Si mes écarts latéraux me semblent à ma portée, le grand écart facial me semble encore loin. Pour progresser, je pratique la grenouille.
Quant à la posture sur la tête, toujours quelques appréhensions qui me taraudent.

36. Danser, spontanément, toute seule ou sans avoir peur du regard des autres

Pour laisser son corps s’exprimer et renouer avec le mouvement spontané.

37. Sauter sur un trampoline

C’est une excellente façon de stimuler son système lymphatique. Cela permet aussi de faire circuler l’oxygène dans tous son corps.
Des études ont montré que le trampoline peut être deux fois plus efficace que la course sur un tapis quant à l’oxygénation. C’est d’ailleurs ce que préconise la NASA aux astronautes revenant de mission dans l’espace pour se remuscler. L’action de la gravité combinée aux sauts soumet toutes les cellules corporelles à une force gravitationnelle supérieure à 1G, en alternant accélation et décélération. Ces mouvements de bas en haut sont particulièrement bénéfiques pour la circulation des fluides corporels.

38. Faire 1 minute de planche tous les jours

Un des exercices de gainages les plus efficaces.

39. Se connecter à la Terre

Une visualisation que j’aime beaucoup est d’imaginer des racines sortir de mes pieds et descendre profondément dans la terre, traverser les différentes couches de l’écorce terrestre et me relier à l’énergie primaire.

La Terre, Pachamama, est aussi au cœur de la culture chamanique.

Dans la tradition inca, le rituel de Pachamama s’effectuait durant tout le mois d’août : il consistait à remercier la Terre par des offrandes pour les récoltes qu’elle avait apportées.

40. Pratiquer la routine énergétique de Donna Eden

Telle que décrite dans l’article suivant :

https://klerviyoga.com/2017/07/07/une-routine-de-sequence-energetique-pour-bien-debuter-la-journee/

41. Piquer des sprints régulièrement

Afin d’augmenter pleinement les performances des mitochondries.

Faire un sprint pendant 30 à 15 secondes puis récupérer pendant 1 minute, le temps de reprendre sa respiration. Répétez ce processus (idéalement 8 fois).

Ce type d’exercice provoque un plus grand stress sur l’organisme, lui envoyant ainsi le signal qu’il doit produire plus de mitochondries pour y répondre.

42. Marcher en pleine nature tous les jours

Et profiter d’un bain de verdure ou Shirin Yoku, mélodieusement nommé en Japonais :

43. Apprendre à marcher sur les mains

J’y suis encore loin. Mais je ne désespère pas.

44. Pratiquer les bains dérivatifs

DANS SON VENTRE

45. Remercier avant chaque repas

Avant le repas, prendre le temps de remercier la Nature pour ce qu’elle nous donne, mais aussi le cuisinier du repas, l’agriculteur qui a semé et récolté les aliments, … être dans une attitude de gratitude et pourquoi pas renouer avec la tradition du Benedicite.

46. Prendre 15 mg d’asthaxanthine tous les jours

Pour avoir une belle peau et éviter les coups de soleil.

Pour aller un peu plus en détails : l’astaxantine fait partie de la famille des caroténoïdes. Il est produit par des micro-algues et les poissons et fruits de mer qui les consomment (saumon, krill, crevettes … et aux flamands roses !).

Voici quelques-unes de ces propriétés pour lesquelles il est reconnu :
– Agit pour la santé de la peau : améliore son élasticité et son taux d’hydratation
– Protège contre les effets dûs au soleil : il agit un peu comme une crème de soleil interne
– Agit sur la santé des yeux : comme l’astaxanthine peut traverser la barrière de la rétine, il peut directement appliquer son potentiel anti-inflammatoire. Il a obtenu des effets reconnus sur les troubles ophtalmologiques comme la DMLA, la rétinopathie liée au diabète, le glaucome.
– Possède des propriétés anti-cancérigènes
– Diminue l’inflammation musculaire
– Réduit l’acide lactique dans les muscles

47. Limiter le sucre au maximum et viser à une alimentation cétogène

Le régime cétogène est composé majoritairement de lipides, une dose modérée de protéines et très peu de glucides (généralement moins de 30g par jour) afin que le foie produise des corps cétoniques à partir des lipides.

Il est réputé pour avoir des bénéfices au niveau de la santé. Il a été au départ initié pour traiter l’épilepsie. Le corps va utiliser des cétones plutôt que du glucose, qui est un carburant générant moins de déchet pour l’organisme.

Le cerveau aime particulièrement utilisé les cétones.

Personnellement, je me sens plus « stable » depuis que je mange de cette façon.

48. Prendre le temps de savourer le temps dans sa cuisine : que ce soit la préparation du repas ou le déroulement de celui-ci

Avant le repas, prenez le temps de remercier la Nature pour ce qu’elle nous donne, mais aussi le cuisinier du repas, l’agriculteur qui a semé et récolté les aliments, … soyez dans une attitude de gratitude.

49. Manger des légumes fermentés

C’est un formidable terrain d’expérimentation et un vaste terrain de jeu entre tous les légumes candidats à la fermentation et le plaisir de voir évoluer ces légumes dans les bocaux.

On estime que les intestins sont le siège de 80% du système immunitaire, notamment grâce aux 100 milliards de bactéries qui y résident (bonnes ou mauvaises). C’est pourquoi il est important d’équilibrer tous ces habitants.

Lorsque nous consommons de la « junk food », certaines bactéries se développent et produisent des endotoxines que notre système immunitaire détecte comme dangereuses et répond par une inflammation. La meilleure façon d’inverser ce phénomène est de développer de « bonnes » bactéries en mangeant par exemple des produits fermentés (et aussi en limitant autant que possible les nourritures industrielles).

Les légumes fermentés contiennent beaucoup plus de probiotiques que les suppléments vendus dans le commerce, tout en étant beaucoup moins onéreux et plus goûteux !

Voici quelques bénéfices des légumes fermentés :

  • Permettent de détoxifier l’organisme
  • Riches en vitamines B et K2
  • Permettent de réguler l’absorption des graisses
  • Boostent le système immunitaire

Certains attribuent même la longévité des Français à notre roquefort ! (http://www.maxisciences.com/roquefort/et-si-le-roquefort-etait-le-secret-de-longevite-des-francais_art28008.html)

50. Saler ses plats au sel rose de l’Himalaya

Un sel d’une belle couleur moins riche en sodium que le sel de table et bourrés de minéraux comme le potassium, le calcium et le magnésium pour contrebalancer les effets négatifs du sodium.

51. Boire de la tisane de feuilles d’olivier

Selon la légende, la déesse Athéna qui fit naître de la terre brûlée par le soleil un arbre immortel qui pourrait nourrir et soigner les hommes. Cet arbre est l’olivier.

Soumis à des conditions extrêmes, l’olivier se défend en développant des défenses antioxydantes.

La feuille d’olivier est ainsi riche en polyphénols, d’esters et d’oleuropéine.

L’oleuropéine, présente en grande quantité dans la feuille d’olivier est un flavonoïde dont l’effet est double : elle stimule le système immunitaire et affaiblit ses principaux assaillants (bactéries, virus, parasites…).

On l’attribue à l’augmentation de la longévité dans les populations consommant en grande quantité de l’huile d’olive.

52. Ne plus boire de de laits végétaux du commerce

Un défi… Difficile de se passer de lait de soja, amandes ou riz…. Pour le moment, j’en suis encore au lait de chanvre. J’espère également réussir à m’en passer. Le pire, c’est que je n’apprécie même pas forcément le goût. Juste le fait d’avoir un mug de liquide d’apparence laiteuse en fin de repas.

53. Cuisiner avec du Ghee

Ce beurre clarifié est l’un des aliments considérés comme les plus sattviques en Ayurvéda.

Cela consiste à faire fondre à feu très doux pendant au moins 30 minutes une motte de beurre et d’enlever la pellicule blanchâtre composée de petit lait et de caséine en le filtrant à travers un filtre à café.

54. Laisser passer au moins 13 heures entre le dîner et le petit-déjeuner

Pour laisser un temps de repos au système digestif et avoir une période où le corps n’est pas occupé à digérer mais à se réparer.

55. Manger des jaunes d’œufs crus

Pour faire le plein de nutriments, dont la choline, excellent pour le cerveau et les facultés cognitives, et généreusement pondus par Pipelette, Pâquerette ou Plumette.

poules

56. Consommer des graines germées : chou rouge, cresson, alfafa, brocoli

Ce sont de véritables concentrés d’énergie.

Le principe consiste à faire tremper puis arroser une graine régulièrement jusqu’à ce qu’apparaisse un petit radicelle. La graine germée contient alors une concentration très élevée en enzymes, minéraux et vitamines dont la plante va avoir besoin pour se développer. La biodisponibilité de ces nutriments est largement supérieure à celle de la plante adulte.

Par ailleurs, elles sont aussi beaucoup plus faciles à digérer que les graines à leur état adulte.

Faire germer des graines est très simple, économique et amusant à faire. C’est aussi très instructif de regarder l’évolution de la graine jour après jour. Les enfants comme les adultes peuvent profiter de l’observation de ce petit miracle de la nature.

La germination des graines se décompose en 4 étapes principales :

Étape 1 : Faire tremper ses graines toute une nuit dans un récipient. Mettez généralement deux cuillères à soupe de graines à germer car les graines vont ensuite gonfler et augmenter de volume.

Étape 2 : Le lendemain matin, égouttez vos graines. Placez-les dans un bocal (un pot de confiture par exemple) et recouvrez le couvercle de gaze retenu par un élastique afin que vos graines puissent respirer.

Posez votre bocal de façon inclinée pour que le supplément d’eau s’égoutte.

Vous pouvez aussi utiliser un germoir spécialement conçu pour ce type d’opération.
graines germées

Étape 3 : 2 fois par jour, rincez vos graines dans l’eau et filtrez avec la gaze .

Étape 4 : Récoltez vos graines une fois que la pousse (ou le petit radicelle formé) a atteint la taille de 2 ou 3 cm, généralement au bout de quelques jours suivant les variétés.

Mon top 3 des graines germées :

Le Brocoli

Les graines de brocoli ont un petit goût épicé un peu plus savoureux et prononcé que le brocoli à l’état adulte. Niveau santé, elles sont très bénéfiques !

Les graines de brocoli contiennent des fibres, des folates, des caroténoides (dont le beta-carotène, la lutéine et la zéaxanthine), du sélénium et une teneur importante en vitamine C. Le brocoli est riche également en vitamine K et vitamine B9. Elles sont reconnus pour apporter certains bénéfices face au risque de cancer et au risque cardio-vasculaire.

Mais elles sont surtout prisées par la haute richesse en sulforaphane, un composant anti-cancérigène que l’on trouve principalement dans les légumes de types crucifères. Il possède une très grande action anti-oxydante et anti- inflammatoire. Comme le rapportent certaines études, le brocoli, consommé au moins quelques fois par semaine, pourrait notamment jouer un rôle dans la réduction de l’apparition de certains cancers tels que le cancer colorectal, de l’estomac, du poumon, de la prostate et même de cancer du sein chez la femme préménopausée.

Faîtes tremper une nuit et laissez germer 3-4 jours.

L’alfafa

C’est une graine facile à faire germer. C’est souvent une variété conseillée lorsque l’on débute. Très riche en protéine et d’un goût frais et plutôt passe-partout, elle se marie très bien avec les salades. Cela permet d’ajouter un petit côté croquant à vos plats sans en dénaturer le goût.
Faîtes tremper une nuit et laissez germer 4-5 jours.

L’épinard

La graine d’épinard est reminéralisante, tonifiante et particulièrement riche en vitamines B. Elle possède également de très bonnes vertus digestives en facilitant le transit intestinal.
Son goût est assez passe-partout et ressemble à celui des épinards adultes.
Faîtes tremper 2 heures nuit et laissez germer 4-5 jours.

57. Boire de la tisane d’artichaut à l’arrivée du Printemps

La médecine Ayurvédique recommande une cure de tisane d’artichaut à l’arrivée du Printemps. Ce légume a un effet refroidissant et asséchant sur l’organisme. Ils aident à éliminer la chaleur excessive et les toxines.

Voici quelques-uns de ses bienfaits :
Très riche en quantités de vitamines et minéraux : vitamine A, B1, C, folate, magnésium, phosphore, calcium, fer, zinc, potassium
– Protège le foie et stimule la production de la bile
– A une action diurétique et permet l’élimination des toxines
– Contient de l’inuline, traditionnellement recommandée pour réguler les taux de sucres dans le sang
– Aide à la digestion et fournit des « bonnes » bactéries à l’estomac
– Permet de réduire le taux de cholestérol

La tisane d’artichaut a un goût vraiment particulier, très amer et prononcé. C’est un goût auquel on peut mettre un peu de temps à s’y faire, mais une fois habituée, ce goût est très agréable et les autres tisanes risquent même de devenir bien fade !

58. Assaisonner les salades à l’huile de chanvre

Et profiter de tous ses bienfaits avant de passer à l’huile CBD.

59. Faire son pain cétogène à la farine d’amande ou de noix de coco pour la semaine

Voici le site pour la recette que je suis :

https://www.fatforweightloss.com.au/recipe/keto-bread

pain ceto

60. Manger des champignons au moins trois fois par semaine

Selon les conseils du Dr Steve Gundry : dans son livre « The plant paradox » il affirme que les champignons sont bénéfique pour tuer les mauvaises bactéries dans l’intestin et aider à la prolifération des bonnes bactéries

61. Saupoudrer ses plats de spiruline

Pour colorer son assiette vert et faire le plein de nutriments.

62. Manger des algues à quasiment tous les repas

algues

63. A chaque fois que l’on prépare un poulet rôti, conserver la carcasse pour en faire du bouillon

C’est délicieux pour faire des soupes qui réchauffent, faire cure des pâtes ou du riz ou comme base de sauce.

Et aussi, le procédé de faire cuire les os du poulet permet de libérer des composants comme du collagène, de la proline, de la glycine et de la glutamine.

Tous ces acides aminés vont servir à soigner vos intestins et réparer vos articulations.

64. Faire le plein de collagène : bouillon d’os, œufs, avocats, poissons gras…

Pour des articulations en bonne santé et une jolie peau.

SUR SA PEAU

65. Faire des masques au curcuma

Avec une cuillère à café de curcuma, un peu de miel et un peu de lait de coco.

C’est excellent pour la peau.

Et puis, cela fait partie des traditions pour la préparation de la mariée : elle faisait ce masque la veille de son mariage , afin qu’elle soit resplendissante le grand jour.

66. Faire des brossages à sec

Pour stimuler le système lymphatique.

67. Se masser au gant de crin avant la douche

68. Utiliser de l’huile de noix de coco pour faire des bains de bouche

On appelle cela Gandouche est un bain de bouche à l’huile végétale.

Pendant 5 à 20 minutes, garder dans sa bouche une cuillère d’huile de noix de coco ou de sésame afin de décoller les bactéries nuisibles des parois de vos gencives, langues et intérieur de la bouche.

D’après l’un des textes fondateurs de la médecine ayurvédique, le Charaka Samhita, faire « Kavala Gandusha » ou les bains de bouches à l’huile préviendrait une trentaine de maladies, en passant du diabète à l’hypertension.

69. Se laver les dents au dentifrice à l’argile

Pour éviter la calcification de la glande pinéale.

70. Se masser avec de l’huile au magnésium tous les soirs avant de se coucher pour bien dormir

Une façon d’absorber ce minéral : efficace et sans les désagréments digestifs que sa consommation orale peut parfois faire subir. Un sommeil profond garanti !

71. Pratiquer Jala Neti ou se laver le nez à l’eau salée

Jala Neti est une base de la Dinacharya, la routine ayurvédique. Cela consiste à faire couler de l’eau salée dans une narine, en ayant la tête penchée sur le côté, et de la laisser s’écouler par l’autre narine. Ensuite vous vous mouchez pour évacuer le mucus ainsi libéré.

C’est une technique très efficace en prévention et traitement des rhumes, des sinusites et des allergies saisonnières. De plus, cela réduit la pression dans la région du front et des yeux.

Une sensation agréable de respirer plus profondément et d’avoir les sinus bien dégagés !

72. Mettre des lunettes oranges le soir

Afin de filtrer la lumière bleue et respecter le rythme circadien

73. Faire des séances de sauna infrarouges

Un de mes rêves… Pouvoir faire des séances de sauna à domicile.

74. Éviter la crème solaire mais utiliser plutôt de l’huile de coco

Pour une alternative plus naturelle.

75. Se détendre sur un tapis d’acupuncture

Voici le mien lors de séances d’auto-hypnose/visualisation :

tapis

Une façon de stimuler les points d’acupuncture.

Bien sûr moins efficace qu’une séance de massage Tui Na, délivré par un praticien expérimenté, mais si ce n’est pas à votre disposition, c’est toujours un bon début !

76. Se soigner aux huiles essentielles

Mes préférées : Ravintsara en cas de rhumes ; Lavande pour le sommeil ; Encens pour la peau et se détendre.

77. S’octroyer un auto-massage tous les jours

En s’attardant sur les points Marma de la Lune :

Les Marmas sont les 108 points vitaux du corps humain.

L’énergie présente dans les Marmas varie avec la phase lunaire dans laquelle l’on se trouve.

La médecine Siddha, pratiquée dans le Sud de l’Inde, prescrivait de stimuler un Marma de la Lune, particulièrement chargé en énergie en un certain Tithi (jour lunaire). Ils sont au nombre de quinze.

Chez les femmes, le premier point est le gros orteil gauche. Il est à stimuler au premier jour du cycle lunaire. Puis, on remonte le long de la jambe gauche, puis sur le torse, le cou, la tête pour atteindre le sommet du crâne, Adhipati Marma, lors de la Pleine Lune. En lune décroissante, redescendez en stimulant les points du côté droit pour finir au gros orteil droit. Chez les hommes, l’ordre est inversé : on commence au gros orteil gauche pour finir au gros orteil droit.

Conclusions

Et vous, quelles pratiques vous parlent le plus ? En avez-vous tenté certaines ?

Je serais ravie d’avoir votre retour et d’avoir vos conseils sur les différentes pratiques qui vous permettent d’avancer.

Restons en contact !

Les dernières infos, évènements, podcasts,... Ne ratez rien !